:: Personnage :: Présentations :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lou ~ douce et lente agonie

avatar
Lou
Serveur
Messages : 37
Date d'inscription : 12/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Juin - 23:05






nom & prénom ϟ Silver Owen
surnom de l'ET ϟ (Le grand méchant) Lou
sexe ϟ Un mâââle (un vrai)
date de mort ϟ 2021
date d'arrivée ϟ 3003
âge ϟ 21 ans
origine(s) ϟ Anglaise
orientation sexuelle ϟ Euh étant particulièrement opportuniste...opportusexuelle?
groupe ϟ Capitale
occupation ϟ Emmerder le monde (et raconter des ragots, c'est rigolo ça) - Serveur sur son temps perdu - "Escort boy" pour arrondir les fins de mois
référence de l'avatar ϟ Tsurumaru Kuninaga - Touken Ranbu
pouvoir ϟ
Masochiste - Tu aurais pu vivre ta vie tranquillement mais hélas l'Espace-Temps a décidé de t'embêter un peu. Tu as reçu cette malédiction: te voilà incapable de ressentir la douleur que l'on te fait endurer.
Mais ce serait trop facile alors tu es aussi capable de ressentir la douleur que tu infliges et seule cette condition te permet de souffrir.  
Le seul vrai mot, c'est : reviens.
psychologie de votre personnage ϟ

Tu es une peste • Cet air hautain peint sur ton visage, c'est comme si tu étais né avec. Prendre tout le monde de haut ne te dérange guère, au contraire. Ta vie de gosse de riche t'a vite appris à sous-estimer les autres et avoir des exigences de princesse. Et pour avoir ce que tu désires, tu es prêt à tous les pires stratagèmes. Tu es particulièrement vicieux, tu ne t'en caches pas vraiment. Sous tes airs d'ange, se dissimule le pêché. Telle une menthe-religieuse, tu obtiens par tous les moyens ce que tu veux, qu'importe les dommages engendrés. Et une fois que tu as obtenu satisfaction, tu files à l’anglaise. Sans oublier de semer sur ton passage quelques emmerdes…ne pas laisser l'autre indemne. C'est d'ailleurs pour cette raison que tu raffoles des ragots en tout genre, histoire de pimenter le quotidien un peu trop morose des imbéciles qui t'entourent.

Tu es un rayon de soleil • Si tu attires autant de monde autour de toi, c'est très certainement grâce à cet éternel sourire au coin des lèvres. Jamais lunatique, tu es constamment de bonne humeur. Tes éclats de rire raisonnent gaiement dans les oreilles de chacun. Toujours enjoué, toujours prêt à tenter de nouvelles expériences, tu ne tiens pas vraiment en place. Et jamais on n'entendra traverser d'entre tes lèvres une quelconque complainte. Ou alors c'est simplement de la comédie, voire ta nature de gamin pourri gâté qui refait surface... Mais quoiqu'il arrive, il est difficile de ternir ton enthousiasme quotidien. Ca peut même vite devenir fatigant de t'entendre toujours piailler dans tous les sens.

Tu es un garçon brisé • Bien sûr que tout cela est une carapace bien dure que tu as construite au fur et à mesure des années. Tu es animé par un seul désir profond dont tu n'es pas vraiment conscient toi-même: être aimé. Et quoi de plus normal? Si seulement tu te laissais un peu plus souvent aller, ta douceur et ta tendresse pourraient en toucher plus d'un. Ta générosité hors pair que tu dissimules trop souvent pourrait enfin t'accorder la reconnaissance que tu recherches tant. Mais la peur d'être profondément blessé t'empêche d'avancer n'est-ce pas? Pourtant la douleur physique, elle, tu ne pourrais plus vraiment t'en passer... Etrange non, un garçon qui veut simplement être aimé mais qui préfère se faire marquer au fer rouge? T'es sacrément taré.

Tu es en quête de vengeance • Et parce que tu estimes que tu ne méritais pas cette vie gâchée et cette seconde chance amère, tu es convaincu que tu dois faire payer le monde entier. Summum de l’immaturité et de la rancœur, tu n’as jamais réussi à accepter ta vie et ta mort. A t’accepter toi-même. Et tu rejettes la faute sur les autres. Tu t’ouvres à personne et tu t’enfonces dans ce cercle vicieux sans fin. Alors qu’au fond, tu aimerais bien que quelqu’un vienne te sortir de là. Mais ton aigreur et vanité t’empêchent d’enlever ses œillères que tu as pris soin de te poser sur les yeux et tout prétexte est bon pour cracher au visage de ce gens qui t’enrourent.
Je veux être avec toi...
histoire de votre personnage ϟ
Pauvre petite créature mal-aimée. Même si tu n’en montrais rien, tu en as pourtant passé des nuits, quand tu étais gamin, à pleurer toutes les larmes de ton corps quand tes parents ne te prêtaient pas une seule seconde d’attention. Ce que tu ne comprenais pas à cause de ton jeune âge c’était que maman, elle n’aimait pas papa. Alors maman qu’est-ce qu’elle faisait ? Elle allait voir un autre monsieur. Un plus vieux. Un plus riche. Un beaucoup plus riche. Alors un jour, elle a claqué la porte au nez de ton imbécile de père, avec ton corps tout frêle sous le bras.

Et tu t’es retrouvé catapulté dans cette nouvelle famille. Soudainement, tu avais un nouveau papa, un nouveau grand frère et une très, très grande chambre. Tes yeux émerveillés n’en revenaient pas. Mais ceci n'était que de la poudre aux yeux. Ta maman, elle te regardait à peine, plus intéressée par sa toute nouvelle manucure que par ton bulletin scolaire. Ton beau-père ? Il avait bien mieux à faire, t'étais même pas son fils. Et ton grand frère… Aaah ton grand frère. Il te détestait d’une haine viscérale. Tu représentais tout ce qui avait brisé sa vie pourtant si tranquille avant que ta saleté de mère ne débarque avec ses talons hauts, ses jupes trop courtes et ses paroles mielleuses pour séduire son père. Tu as tout foutu en l’air, t’étais qu’un parasite, un microbe à écraser. Et il te l’a fait ressentir, n’est-ce pas ? Combien de coups se sont abattus sur ton pauvre petit corps ? Tu as cessé de les compter. Mais oh, ce n’est pas ça le pire…Mon dieu non. Le pire, c’est que tu aimais ça. C’est que, quand il te jetait son pied à la figure, au moins là, il te regardait. Tu en redemandais. Tu voulais qu’il n’y ait que toi dans ses yeux fous de rage. T’es devenu accro à toute cette violence qui s’acharnait sur toi, toi qui n’avait rien demandé. Tu t’en délectais. Parce que toi, tu ne pouvais t’empêcher de l’admirer ce frère si beau, si grand, si intelligent. Il était tout ce que tu n’étais pas. Alors tu acceptais la seule chose qu’il pouvait te donner : du mal.

Quand ton frère ne t’apportait pas ta dose de souffrance, tu allais la chercher ailleurs. Chez les autres. Tu t’en foutais du physique, de l’âge, du prénom. T’avais juste besoin d’aller toujours plus loin, de tenter le diable et que leurs courroux soient impitoyables. Pendant un instant, tu oubliais alors à quel point ta vie était misérable. Seul le plaisir de la chaire, les marques qui s’imprégnaient sur ton corps, et le désastre que tu laissais derrière toi comptaient. Masochiste ? Tu ne t’es jamais considéré comme tel. Et c’est bien vrai, tu cherchais seulement à attirer l’attention, à obtenir de l’amour de la seule personne qui ne te le donnerait jamais. Alors tu as voulu tout détruire. Un dernier coup d’éclat pour faire rugir une violence dont tu ne ressortirais pas indemne.

Tu as toujours été conscient des regards qui se posaient sur toi. Même celui de ton beau-père avait fini par changer, à voir en toi à la fois ta mère et toute autre chose, quelque chose d’interdit et d’inaccessible. Oh ce que tu en as joué… Persuadé que ton si précieux grand frère ne pourrait passer outre un tel outrage, que tu attirerais une dernière fois son attention pour lui faire commettre l’irréparable. Appuyer là où ça faisait le plus mal, lui voler sa dernière famille pour qu’il ne reste plus que toi. Ou plutôt…qu’il ne reste plus personne. Parce que ça, bien sûr qu’il te le pardonnerait pas. Et ce pêché a été le dernier, avant que ton petit corps ne traverse cette fenêtre, qu’il prenne un dernier envol et se libère de cette vie pénible. Au milieu de ces centaines de petits morceaux de verres, tu as rendu ton dernier souffle, les yeux rivés vers le ciel. Et un ultime sourire au coin des lèvres. Ah ça oui, tu pouvais être sûr qu’avec ça, ton frère ne t’oublierais jamais…et que tu hanterais toutes ses nuits jusqu’à la fin de sa vie. Ton désir le plus fou devenait enfin réel, alors que toi, tu te transformais en poussière.

Mais tu n’avais pas prévu de te réveiller, n’est-ce-pas ? Tu n’avais jamais pensé à quelque chose comme "l’au-delà" où on te permettrait de t'accrocher à la vie. Cette seconde chance, t’en voulais pas vraiment mais tu l'as tout de même saisie. Eviter sa mort n'est pas donné à tout le monde alors comment passer à côté de pareille opportunité? Mais c'était pas pour autant que tu n'allais pas refaire les mêmes erreurs, oh que non. Tu as agis exactement de la même façon. A un détail près: t'avais prévenu les secours juste avant. C'était risqué, tu t'en es bien rendu compte mais tu voulais revoir cet éclat de folie dans le regard de ton frère au moment il te faisait passer par cette fenêtre, tu voulais le revoir franchir ce chemin de non-retour qui le faisait devenir un criminel, un monstre, aux yeux de tous. Et tu voulais voir la déception dans ses yeux au moment où les sirènes retentissaient dans la rue pour venir te sauver. Et après ça alors? N'était-ce pas une occasion rêvée de recommencer ta vie à zéro après avoir déjoué la mort? Non. Bien sûr que non. Tu aimes trop attirer la lumière pour ensuite te fondre dans l’obscurité. Tu aimes trop la douleur et le plaisir que ça te provoque à chacune de tes actions. C’est ta drogue, hors de question de laisser tomber. Au paradis ou en enfer, t’es toujours le même gosse misérable qui voulait simplement être aimé.
... je t'aime
et maintenant ? ϟ
Depuis ton arrivée à Quorl, les jours se sont écoulés les uns après les autres, dans une lassitude extrême. Il a bien fallu que tu trouves à t’occuper. Et surtout un moyen pour gagner de l’argent. Du haut de tes 21 ans et de ton inaptitude à faire quoique ce soit de tes 10 doigts, tu as réussi à décrocher des boulots de serveur. Boulots qui ne duraient jamais bien longtemps. Tes caprices, ta paresse, tes erreurs maladroites et ta préférence à flirter avec le client plutôt qu’à le servir t’ont valu bon nombre de licenciements. Mais tu retombes toujours sur tes pattes et trouve toujours un idiot à charmer pour qu’il t’embauche à nouveau.

Sauf qu’au fil de ces années étranges qui défilent sans fin dans ce monde, tu t’es rapidement ennuyé. Ne créant jamais de véritables liens, persuadé que Quorl n’ait aucun sens, que personne ici-bas ne méritait réellement de vivre à nouveau, tu t’enfonçais dans un quotidien morose. C’est la raison pour laquelle tu as commencé à trainer à la Capitale, à te faufiler aux bons endroits aux bons moments. Et ainsi, au fil de rencontres hasardeuses et calculées, tu es devenu un de ces garçons souriants qui accompagnent les politiciens dans leurs diners et leurs négociations. Et plus si affinités. Pas toujours très intègres les politiciens, tu préfères largement côtoyer ces hommes de pouvoir qui n’ont pas un sens très aiguë du bien-être des populations. Grâce à ça, tu sens que ta vie n’est plus aussi banale.nQui plus est, tu connais désormais pleins de vilains petits secrets qui s'avèrent régulièrement utiles lorsque tu as besoin de quelque chose. Le chantage n'a jamais été aussi amusant.

Pour autant, y a toujours ce vide constant. Tu l’aurais bien rempli avec un de ces conneries de religion pour t’amuser un peu mais rien que de penser à ce genre de foutaises, ça te donne des nausées. Ca et les esprits, c'est sûrement les deux choses que tu détestes le plus dans ce monde ridicule. Finalement, tu n’arrives toujours pas à trouver l’intérêt de cette seconde chance.!
Bon, genre, j'ai craqué au bout...d'une semaine? Oui, c'est ça d'avoir une volonté de fer. Mais j'avais promis de vous suivre ET JE TIENS MA PROMESSE PARCE QUE J'VOUS AIME. J'serais pas des plus actives...mais on s'en fout parce c'est le bonheur d'être de retour parmi vous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nébuleuse
Astronome
Messages : 60
Date d'inscription : 01/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Juin - 23:20
Je t'aime.
Je veux (re) rp avec toi.
(+ j'adore ton visu)
Tant mieux si tu as craqué


Nébuleuse a été kické par Dread.
Nébuleuse a été kické par Nébuleuse.
Nébuleuse a été banni par Adriel.
Je me sens aimé hmhm.
Merci Alastair pour l'avatar <3
#505078
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lou
Serveur
Messages : 37
Date d'inscription : 12/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 14:24
Oh que moi aussi ♥

Le craquage, c'est bien
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dread
Send him nude
Messages : 150
Date d'inscription : 31/05/2017
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 15:04
t'as jamais aussi bien craqué bby
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lou
Serveur
Messages : 37
Date d'inscription : 12/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Juin - 12:18
J'ai fini.

Mon craquage a abouti.



Par contre, j'ai un doute sur cette partie là du règlement   :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dread
Send him nude
Messages : 150
Date d'inscription : 31/05/2017
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Juin - 13:07
ENFIN QUELQU'UN QUI REMARQUE MES CONNERIES. MERCI LOU T'ES L'MEILLEURE

Louuuuuuuuu j'suis contente omg

Du coup on t'a mis le même pouvoir que sur la V1 comme tu reprend le même perso


BIENVENUE HEIN J'ESPRE QUE TU VAS T'ECLATER AUSSI (et i lnous faut un lien omg)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Q U O R L :: Personnage :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: