:: Quorl, nouveau monde :: Nycht :: Vathys Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

i fought the law (dread)

avatar
Lucky
Détective privé
Messages : 58
Date d'inscription : 08/06/2017
Age : 18
Localisation : nycht
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin - 12:07


featuring lucky & dread
« i fought the law and the law won »

Il est déjà assis à la terrasse du café convenu comme point de rendez-vous. Son café préféré, au beau milieu d'un des coins les plus éclairés de la ville nocturne, comme en plein soleil, alors que le plafond étoilé n'en laissera jamais passer le moindre rayon. C'est parfois difficile à vivre, surtout au début, le cerveau a besoin d'un temps d'adaptation. Puis on apprend à reconnaître l'aube.

C'est en début d'après-midi, les lampes puissantes brillent et chauffent beaucoup mais Lucky a pris un café ; parce que la personne qui doit le rejoindre est un peu en retard, ou c'est lui qui est très en avance. Il verse doucement un peu de lait dans sa boisson et y plonge deux sucres en ne manquant pas d'éclabousser la table. Il grimace un peu, comme un enfant qui se rend compte de sa bêtise, mais attrape juste la cuillère pour mélanger son café trop sucré. Distrait, le regard du blond se perd vers les autres clients généralement attablés à plusieurs, parfois juste là pour se regarder dans le blanc des yeux ou pour parler et rire beaucoup trop fort à son goût. Lucky est le seul solitaire de la terrasse, en plus d'avoir soigneusement choisi la table la plus à l'écart. Il pose sa cuillère, le regard toujours perdu vers les tables voisines, et amène machinalement sa tasse vers ses lèvres ; grave erreur, le café beaucoup trop chaud lui brûle la langue. Sans même avaler une seule gorgée, il repose alors sa tasse dans le tintement de la porcelaine et frotte doucement sa langue endolorie contre son palais.

Par chance et comme pour l'empêcher de réitérer, Dread surgit. Lucky se lève en le voyant approcher et lui serre la main avec un léger sourire, pourtant toujours perturbé par son bout de langue ébouillanté. « Je pensais être très en avance, alors j'ai pris un café... Tu veux quelque chose ? » En fait davantage ennuyé par la faible douleur qui semble l'obnubiler que par un soucis de politesse et de bonne manière. Il sait que Dread n'est pas venu pour boire quelque chose, mais il sait aussi qu'ils ont tout leur temps.

« Je n'ai pas grand chose pour le moment, je voulais savoir si tu avais une piste, quelque chose de pertinent pour commencer. Tu te doutes bien que ce n'est pas avec quelques descriptions physiques qu'on retrouve quelqu'un dans un monde aussi vaste. » Considérant le fait qu'une personne peut parfaitement changer du tout au tout à son arrivée sur Quorl – à commencer par son identité – la recherche de Dread est comparable à celle d'une aiguille dans une botte de foin. Ou dans six bottes de foin, certaines plus imposantes que d'autres. Lucky a pris l'habitude de ne pas poser trop de question à ses clients, parce que certaines réponses ne lui plaisent pas. Si  les premières années, il cherchait à imposer sa vision du monde aux autres, il a vite compris que la discrétion était le meilleur moyen de ne pas perdre d'argent. Pour Dread, Lucky doit retrouver quelqu'un, un homme, un ami, quelqu'un d'important pour lui visiblement. Mais comme il s'en doutait après leur première rencontre, sa recherche manque cruellement d'information. « Es-tu au moins certain de sa présence ici ? » Le blond baisse les yeux vers sa tasse qu'il amène doucement et avec beaucoup de précautions à ses lèvres, louchant sur la boisson brune comme si elle préparait un mauvais coup.
(c) chaotic evil





lucky chante en #779BB5
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dread
Send him nude
Messages : 150
Date d'inscription : 31/05/2017
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin - 21:39
i fought the law ; i didn't want to live this nightmare again

"Il n'y a pas de fumée sans feu."

Un matin, tu t'étais réveillé avec l'arrière-goût du manque. Il te manquait cette étincelle qui te faisais te lever tout les matins, celle qui te permettait d'aller de l'avant. C'était pour cela qu'en 1300 ans à Quorl, tu n'avais quasiment rien fait. Ton monde s'arrêtait à Thyos et Nycht, au continent. Parfois depuis le toit de ton immeuble et lorsque le soleil était bien haut, il t'arrivait de distinguer Sa'Qlivall perché haut dans les airs regardant de haut le monde entier. Tu pouvais deviner qu'aucune tour de la Capitale n'allait aussi haut. Mais qu'en savais-tu ? Tu ne connaissais que Kafsi et le désert, que les ruelles sombre et les regards revanchards. Tu ne connaissais que le ciel en diamant de Nycht brillant comme un ciel étoilé ainsi que la débauche et les injures.

Ton monde s'arrêtait à là, et jusqu'à maintenant ça te suffisait. Jusqu'à que tu n'arrives plus rien à écrire. Tu devais avoir un but et tu le savais que tu en avais un. Tu en a toujours eu un, mais tu n'as jamais su par ou commencer. Tu devais te venger de ton meurtre et c'était pour cette raison que tu étais là, à Thyos. Tu n'es pas du genre à croire au hasard, cela va sans dire et tu ne t'es jamais comparé aux types que tu as croisé dans cette ville. Tu paraissais gentil face à eux, alors pourquoi Thyos ? Pourquoi le lieu où était réuni toutes les crapules du monde ? C'était évident, par ta soif de vengeance.

Tu le savais au fond, que c'était seulement grâce à ça que tu pourrais à nouveau produire, que sinon tu vivrais toujours avec ce vide.

Le lendemain à peine tu partis pour Nycht à la recherche du dit détective privé que tu avais trouvé avec quelques recherches. Le premier rendez-vous fut court, il te demanda quelques informations afin de commencer l'enquête et c'est tout. De ton côté tu donna les informations et quelques unes de toi. Bien entendu la plupart étaient fausses comme celle où tu vivrais à Nycht, pas loin du bureau.
Tu savais qu'à un moment il trouverait bien où t'habite réellement mais tu espérais qu'il ne se donne pas la peine de chercher.

Deux semaines plus tard, tu eu ton second rendez-vous avec lui. Tu espérais qu'il ai des pistes il te fit redescendre sur terre après t'avoir proposé un café.
Tu étais légèrement déçu.

« Je n'ai pas grand chose pour le moment, je voulais savoir si tu avais une piste, quelque chose de pertinent pour commencer. Tu te doutes bien que ce n'est pas avec quelques descriptions physiques qu'on retrouve quelqu'un dans un monde aussi vaste. »

Tu fis une moue boudeuse. Tu pensais que ça marcherai mais il est vrai que tu n'as pas réfléchis jusque là. Pendant ces deux dernières semaines tu étais tellement impatient de buter ce connard que tu avais retrouvé l'inspiration d'écrire et de composer. Ce n'était pas les chansons les plus paisibles que tu étais faite mais il était sans aucune doute qu'elles étaient bonnes.

Tu plissais les lèvres comme un enfant grondé tout ne fronçant les sourcils, tu réfléchissais à quelles pistes il pourrait y avoir. Mais tu ne savais pas grand chose de ton Némésis si ce n'est qu'il était ton meurtrier et aussi le batteur de ton ancien groupe. Il était censé être une sorte de meilleur ami mais après réflexion tu ne savais rien de lui et lui savait tout de toi. Il n'était pas ton meilleur en réalité, il était ta roue de secoure. Peut-être était-ce pour ça que sa trahison t'avais fait tellement mal. Tu comptais tellement sur lui pour t'aider en tout situation.

« Es-tu au moins certain de sa présence ici ? »

Cette question te fit lever de ta chaise. Bien sur que non tu n'en étais pas sur mais tu voulais penser que si. Tu y croyais. Tu te devais d'y croire.


- Bien sur qu'il y est ! Enfin, je pense ...
C'est évident qu'il est là !
 

Non ça ne l'était pas, ce n'était que ta motivation à le tuer qui parlait. Tu voyais déjà ton rêve de vengeance s'écraser et tu te revoyais déjà déprimant allongé sur ton défoncé au lieu d'être défoncé sur ton lit avec une guitare.


- Et puis si il n'est pas encore là, nous le trouverons dès qu'il arrivera. Il viendra bien un jour, non ?  


Tu te rassis sur ta chaise, prêt à l'écouter.


- Lucky, j'aimerai mener l'enquête avec toi. Ça m'fait chier d'attendre.  

+ tagungoliant
+ notesj'me suis pas relu, mais d'un côté je me relis jamais /meurt
BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucky
Détective privé
Messages : 58
Date d'inscription : 08/06/2017
Age : 18
Localisation : nycht
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Juin - 18:51


featuring lucky & dread
« i fought the law and the law won »

Le brusque mouvement de l'autre qui se lève sans crier gare lui fait écarquiller les yeux, comme son sursaut manque de renverser sa précieuse boisson à peine refroidie. « Ne t'énerve pas... » Lucky pose finalement sa tasse sans en avoir avalé une seule gorgée. « On ne peut pas être certain de la présence d'une personne. Mais puisque tu as l'air si sûr de toi... » C'est si aléatoire. Au début, en plein chagrin, Lucky se demandait s'il était heureux d'être parmi les quelques "élus" atterris sur Quorl. Cette seconde vie vaut peut-être mieux que la mort qu'il a eue, après tout. Il fixe un instant les yeux de Dread. Depuis combien de temps est-il là, lui ? Il a l'air si désespéré, si impatient à l'idée de retrouver cet homme. Il se voit un peu en lui et en déduit que l'homme recherché doit vraiment être important pour lui... Mais comment et à quel point ? Peut-être devrait-il commencer à se poser des questions sur le client avant le sujet, quand bien même ça reviendrait à aller à l'encontre de ses principes.

Il hoche les épaules et attend que Dread se rasseye. S'il est aussi motivé que ça à l'idée de retrouver son ami, Lucky n'y voit aucun inconvénient, bien au contraire ; ce n'est pas lui qui paye. Doit-il prévenir le client du risque qu'il prend ou profiter de lui ? Le blond inspire profondément, baisse les yeux, son dos se courbe et ses mains serrent la tasse de café. Il prend un air sérieux avant de relever les yeux vers son interlocuteur. « Je n'ai rien contre l'idée de poursuivre un fantôme, mais il faut que tu saches que ça risque de prendre du temps... Beaucoup de temps. » Il est coupé dans sa phrase par des rires soudains et très bruyants d'une table un peu plus loin. « Et tu n'es même pas assuré d'arriver à tes fins puisque, s'il n'est pas déjà là, rien ne peut t'assurer qu'il y sera un jour. Peut-être qu'il aura beaucoup changé... Tu ne le reconnaîtras peut-être pas... Je suis là pour t'aider mais c'est très délicat, tu comprends ? » Il sourit doucement, se voulant rassurant – mais surtout soulagé d'avoir été honnête.

Il garde son léger sourire et attrape à nouveau sa tasse de café, espérant pouvoir en boire quelques gouttes. Précautionneusement, il trempe ses lèvres et le liquide chaud et trop sucré glisse sur sa langue... Quand la requête de Dread prononcée si subitement le fait avaler de travers. Il repose la tasse un peu trop violemment et se met à tousser, ses yeux se voilent de larmes comme il se retient de cracher ses poumons en public. « J'te demande pardon ? » Dread a l'air sérieux. Lucky tousse encore mais tente de se redresser pour se calmer. « Je... J'ai toujours travaillé seul... Je sais pas si... » Sa toux s'atténue mais il ne sait toujours pas quoi répondre à cette demande. La recherche de base s'avérait déjà bien compliquée avant que Dread ne réclame une participation. Mais est-il seulement en position de refuser de l'aide alors qu'il lui avoue déjà ne pas être certain de pouvoir mener à bien cette enquête ? Il semble plongé dans ses pensées, le poing droit contre ses lèvres, à la fois concentré à ne pas crever étouffé par son café et en pleine réflexion quant à la réponse à donner. Il a bien dû passer une éternité avant qu'il ne prenne sa décision. « Je ne peux pas t'en empêcher. Mais tu dois être certain de pouvoir te contenter de l'avancement de l'enquête... qui, je le répète, pourrait être très... très... très lent. »
(c) chaotic evil





lucky chante en #779BB5
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Q U O R L :: Quorl, nouveau monde :: Nycht :: Vathys-
Sauter vers: