:: Personnage :: Présentations :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

“Si élevé que soit l’arbre, ses feuilles tombent toujours à terre.”

avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 15/06/2017
Localisation : Voreios
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Juin - 23:21






nom & prénom ϟ Roslina Glinczanki
surnom de l'ET ϟ Feuille
sexe ϟ Femme 
date de mort ϟ 23 décembre 2012
date d'arrivée ϟ Feuille est arrivée en 3123
âge ϟ 29 ans
origine(s) ϟ Polonaise
orientation sexuelle ϟ Hétérosexuelle
groupe ϟ Voreios
occupation ϟJardinière à Eirini
référence de l'avatar ϟ Sakura Kinomoto - Tsubasa Réservoir Chronicle
pouvoir ϟ
Seigneur du temps -
Tu es une femme qui est attachée à la vie mais la vie n'est rien face au temps et il n'y a pas de temps à Quorl. Tu ne pourra jamais te voir vieillir certes mais grâce à ton pouvoir tu pourra faire pousser les plantes plus vite et faire vieillir les gens. Hélas, bien qu'avec les plantes il n'y a pas de réel changement notable sur toi, avec les hommes c'est différents. Lorsque tu fais vieillir quelqu'un, tu rajeunis du nombre d'année dont tu l'as fait vieillir.
Et avant que tu n'essais, tu ne peux pas te faire vieillir.
petite citation tranquille
psychologie de votre personnage ϟ

Il est tôt dans la matiné, peu après les fêtes de Noël, un homme s’avance devant une assemblée  solennelle, un silence de mort occupe la grande voûte de la cathédrale. Il fait froid, l’homme a les mains qui tremblent, mais est-ce vraiment à cause des hivers rigoureux de Pologne...

« Passionnée, c'est le premier mot qui me vient à l'esprit lorsque je pense à toi Roslina. Tu as toujours été passionnée par tout ce que tu entreprenais et c’est pour cette raison que je t’ai épousée. Toujours rayonnante, tu ne cachais jamais ce qu’il pouvait te passer par la tête et on peut dire que c’était souvent surprenant et inattendu. Certains te trouvait trop bavarde, mais moi j'ai toujours trouvé ces discussions avec toi plaisante. J’espère que tu emmèneras cette passion avec toi dans ce nouveau voyage que tu entreprends sans moi. C’est cette passion qui nous rapproché, mais aussi qui nous a aussi séparé. Cependant sache que mon amour pour toi sera toujours là...» Il marque une pause et semble sur le point de tressaillir, ce n'est pas facile de perdre sa femme si jeune après tout pensa quelqu'un dans l'assemblé. Il s’éclaircit alors la voix et reprend « Hm... Excusez moi... Ton esprit brillant et pétillant qui a grandement contribué au monde de la biologie leur manquera beaucoup à eux aussi… Toi qui t’extasiais simplement de la beauté de ce monde. On retiendra aussi ta gentillesse et ta désorganisation maladroite. Cette candeur qui t'habitait et qui ne t'as jamais quitter depuis le jour où je t'ai rencontré, j'espère pouvoir la transmettre à ce que tu m'as laissé de plus cher derrière toi.»

Puis l'homme s’interrompt de nouveau et fait signe à une petite fillette d'un peu moins de quatre ans d'approcher. Revêtue d'une simple petite robe noir et de soulier en vernis noir aussi, elle laisse le grand homme la saisir à la taille pour la hisser à la hauteur du parloir. « Ma maman à moi, elle sourit tout le temps. Elle a le plus beau sourire du monde et j’epèreuh qu’elle l’amènera avec elle là où elle est partie dormir… Maman elle est pas souvent à la maison... Mais quand elle est là, elle joue tout le temps avec moi. J'aime bien quand elle prend des bains avec moi et qu'elle souffe des bulles sur moi. Elle me montrait comment s’occuper du babobab qu’elle m’a off…»

« C’est Baobab Ani’  » chuchota un petit garçon. A peine plus grand que la petite fille qui était lui aussi discrètement au pied de son père venait de l'interrompre.

« Wies’ laisse ta sœur parler. » Un ordre ferme du père qui ne laissait pas place à plus de discussion en ce moment de recueillement. La petite fille reprend donc, lançant un regard malicieux à son petit frère...

« Elle me montrait comment m’occuper du baoabab... qu’elle m’a offert… Alors je vais en prendre bien soin pour toi maman. »

Puis, le père reposa la fillette et laissa son frère approcher du pupitre à son tour. « Moi… c’est de ta douceur dont je me souviendrais. La douceur avec laquelle tu nous bersait le soir. la douceur avec laquelle tu nous regardais. Tu avais un toucher de ve...lour... Tu vas me manquer maman... »
Et c'est ainsi que la famille Glinczanki rendit un dernier hommage à la femme qui était le pillier de toute une famille qu'elle venait de quitter bien trop tôt.
 
petite citation tranquille
histoire de votre personnage ϟ
Rose, parce que tu te souviens que c'est ça ton prénom... Dans le monde d'avant. Des souvenirs tu en as encore pleins de là-bas. Tu te souviens avoir toujours été une fille très volatile. Enfant unique d'un couple d'enseignant à Varsovie en Pologne, ton caractère parfois enfantin contrastait avec ta réussite scolaire. Au moins tes parents étaient fière de toi sur ce point là, même si ton père avait énormément de mal avec ton manque de responsabilité. Ce même père justement qui aurait aimé que tu fasses des études de mathématiques ou de chimies, mais toi comme tu adorais les plantes et la nature tu t'étais tournée vers la biologie. Cette matière te rappelait les années agréables passées avec ta grand-mère paternelle dans son jardin. Tu l'aidais à planter et à s'occuper de toutes ses cultures car son vieux dos le lui interdisait à elle. Finalement tu t'y retrouvas énormément et une véritable passion naquit de ce cursus pour la recherche en biologie.

A l'université, tu bénéficias de l'entrée toute fraîche de la Pologne dans l'Europe pour aller faire un échange à l'étranger. Tu y appris beaucoup de choses là-bas, ton esprit vif et extravagant en impressionna certains, en rebuta d'autres. Tu y fis néanmoins des amitiés qui durèrent dans le temps. En rentrant, tu fis la rencontre d'un brillant pianiste Yvan. Ce fut le coup de foudre immédiat, bien qu'encore jeunes, le mariage arriva vite... un peu sur un coup de tête, comme tout ce que tu entreprends dans ta vie en fait. Vingt-trois ans, les études à peine terminés et déjà la bague au doigt et toi tout ce que tu penses à ce moment là c'est que la pierre sur le bijou brille comme un arc-en-ciel et que c'est jolie.

Un couple jeune et brillant ça voyage, d'autant plus quand on a un mari pianiste qui donnait des concerts un peu partout pendant que toi tu postulais de-ci de-là pour des missions courtes dans des laboratoires de biologies. Puis un jour une lettre, on te propose un poste important dans un laboratoire de biologie important sur Berlin. Tu es encore jeune, Vingt-quatre ans tout juste et te voilà à la tête d'une section de recherche avec beaucoup de responsabilité. Le travail te prend alors énormément de temps, tellement de temps que tu ne peux plus suivre Yvan dans ses tournées. Néanmoins vous prenez un petit appartement à Berlin où vous vous retrouvez dès que vous en avez le temps.

Cela ne fait même pas un an et la réponse du test tombe... Tu es enceinte, voilà qui change drastiquement les programmes très volatiles et libre du jeune couple. Pas très bien préparé, la nouvelle de jumeaux compliquent encore plus la situation. Qui va s'en occuper ? Tu viens à peine de décrocher ce travail qui te passionne énormément, tu ne veux pas le manquer, pas trop longtemps. Alors vous vous mettez d'accord Yvan s'occupera des enfants la semaine et toi le week-end.

Et les voilà qui arrivent, deux petits bout de chou, vous les appelez Aniela et Wieslaw. Deux petits roux qui font le bonheur du jeune couple. Au début ce ne fut pas si simple, mais le plaisir d'élever les jumeaux et de les voir grandir chaque jour pallia aux difficultés des nuits courtes et des couche-culottes.

Trois ans passent, le travail au laboratoire s'est intensifié, tu rentres tard, fatiguée, mais tu n'as toujours pas perdu la passion de tes débuts. Yvan a arrêté sa carrière de pianiste pour s'occuper des enfants. Voilà un couple bien moderne, une femme qui travaille et un homme au foyer. Les enfants te réclament beaucoup et dès que tu peux tu leurs accordes du temps. Parce que tu les aimes, ils sont un précieux trésor pour toi... Mais toujours le travail te rappelle... Parce que c'est comme ça que tu fonctionne passionnément et impulsivement.

Et puis un jour il y a cette conférence. C'est à Copenhague, la veille de Noël, Yvan ne veut pas que tu y ailles, vous vous êtes plus ou moins disputé à ce sujet... C'est la première fois que cela arrive. Mais tu veux rencontrer tous ces gens qui comme toi partage cette passion. Vous êtes si proche de faire une grande découverte qui pourrait révolutionner le monde de la biologie et de la santé.
Tu es devant le portique de l'aéroport, billet en main, tu envois un message à ton mari en lui promettant d'être de retour le 25 au matin pour fêter Noël tous ensemble. Tu embarques, ta petite valise en main. Tu longes l'allée dans l'avion pour trouver ta place. Tu as un hublot, tu es contente tu vas pouvoir admirer le paysage. L'avion est sur la piste d’atterrissage, sur le point de décoller, il prend son élan, il roule le long de la piste rapidement pour bientôt décoller. Puis soudain un grand BOUM. Des flammes. Une explosion. Puis plus rien.

Très vite les médias passèrent la terrible information. Un accident d'avion juste avant Noël avait fait perdre la vie à tous ses passager au moment du décollage. Un défaut dans l'un des réacteurs il parait. Cela n'avait pas pardonné.

____________________________________

Soudain te revoilà sur cette allée pour trouver ta place dans l'avion. Tu tiens ton billet d'une main et t'arrête devant cette place au hublot qui était la tienne. Tu réalises que quelque chose vient de se passer. Tu vois le bruit, l'explosion, les flammes... Tu saisies ta petite valise et tu fais demi-tours. Bousculant presque les passagers tu descendis de l’avion sans demandé ton reste. Tu pris ensuite le premier taxi que tu trouvas pour rentrer à la maison. Tu voulais profiter de ta famille. Hors de questions de tout perdre dans un stupide avion pour une stupide conférence.

Mais une fois à la maison tu ne trouvas qu'une lettre, tu reconnais l'écriture d'Yvan et un contrat signé... une demande de divorce. Des larmes chaudes coulent le long de tes joues roses, le poids de ton corps te semble tout d'un coup un lourd fardeau... tu t'accroupies à terre dans l'obscurité de la pièce et tu pleures. Tu avais peut-être gagner une nouvelle chance de vivre mais tu avais perdu celle de ton amour de toujours.

petite citation tranquille
et maintenant ? ϟ
Feuille est arrivée à Voreios, l'endroit lui a beaucoup plu (sans déconner?!) et elle y est restée.

Bien qu'ayant été une grande biologiste de son vivant sur Terre, Feuille semble ne plus l'être ou en tout ne fait jamais référence à ses connaissances scientifiques sur la faune et la flore et se contente d'être une rustique jardinière de campagne. Elle garde son côté désinvolte quoiqu'elle soit bien plus mélancolique qu'elle ne l'était autrefois.

Elle vit simplement dans une petite cabane en bois pas très loin de la capitale où elle s'occupe de son propre jardin suspendu. Vous l'aurez compris Feuille a plutôt la main verte sur Quorl alors que ce n'étais qu'un loisir sur Terre.

Aujourd'hui, Feuille commence à s'ennuyer un peu de cette vie éternelle, son rêve c'était de devenir une grand-mère pour voir grandir ses petits-enfants... Mais maintenant elle ne peut plus avoir les cheveux blancs, des rides partout et faire pipi dans sa couche.

Il lui arrive de voyager de temps en temps sur un coup de tête parce qu'elle veut ramener tel ou tel spécimen de plantes elle-même d'une autre région et parce que comme ça, elle a l'impression de partir à l'aventure et oublie un peu cette loooongue vie.
Je tiens juste à dire que j'avais voulu m'inscrire sur la V1 mais quand j'ai découvert le forum vous aviez justement décidé de le fermer. Alors j'ai attendu avec patience de voir cette V2 naître pour pouvoir vous rejoindre o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dread
Send him nude
Messages : 139
Date d'inscription : 31/05/2017
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 0:48
Heeeey bby !

Ta fiche est ultra cool et facile à lire, on a vite de l'affection pour ton personnage !
Je viens d'installer ton pouvoir j'espère qu'il va te plaire (car tu ne peux pas le modifier rip)

En tout cas bienvenue parmi nous ! j'espère le forum te plaira !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Q U O R L :: Personnage :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: