:: Personnage :: Présentations :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

souffler plus fort que la mer :: terminée

avatar
Atlante
Entre ciel et mer
Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 21:28







nom & prénom ♆ galathée de tessali.
surnom de l’etatlante. peut-être pour la blague. sans doute pour la blague ; on sait tous que l’espace-temps a le sens de l’humour ; quoi de plus normal que d’appeler un corps noyé puis ramené à la vie atlante ?
sexeféminin.
date de mort ♆ le 20 juillet 2010.
date d’arrivée ♆ le 21 juillet 3654.
âgevingt-quatre ans à son décès. ceci dit, c’était il y a plus de quatre siècle. elle a quatre siècle et vingt-quatre ans ?
origines ♆ françaises.
orientation sexuelle ♆ sans queue ni tête. elle aime l’amour et l’amour l’aime en retour. qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes, cela lui est bien égal ; seulement, chez elle tout ne dure que le temps d’un soupir avant qu’elle ne passe à autre chose. avant qu’elle ne se détache. avant qu’elle ne se désintéresse.
groupedvasia.
occupation ♆ la navigation est sa seule passion immuable.
référence de l’avatarc.c de code geass.
Mhuir
La mer t'aime autant que tu l'aimes toi Atlante, vous êtes toutes les deux intimement liées, même si tu souhaitais l'effacer de ta vie, elle se rappellerait à toi de la plus cruelle des façons. Tu sais Atlante, plus tu restes sur la terre ferme, plus tes poumons te brûlent, tes muscles se raidissent et tu as l'impression de te noyer dans l'immensité du monde. Parce que tu souffriras, tu finiras par retourner chez toi, sur les eaux de ce monde et tu te rends compte une fois sur ton bateau que tu connais ta position exacte sans l'aide d'une carte. Les coordonnées marines n'ont aucun secret pour toi désormais.

en résumé ; atlante connait la latitude et longitude de sa position sur l'eau d'instinct, par contre plus elle reste sur terre longtemps, plus elle a la sensation de se noyer à nouveau.  
souffler plus fort que la mer
personne ne la présente, atlante. pas parce que tout le monde la connaît, non ; parce que personne n’est assez fou pour la présenter à ses proches. atlante est typiquement le genre que l’on n’aime pas croiser dans un restaurant, la fille sociable qui saute au cou de tous les beaux garçons -et des jolies filles- avec un naturel terriblement agaçant pour ses congénères. elle n’est pas méchante, hein. loin de là. mais elle est seulement épuisante parce qu’inhibée. parce qu’elle s’assume sans se cacher. parce qu’elle est pétillante (sans doute légèrement hyperactive sur les bords) et qu’elle entraîne tout le monde dans son sillage. c’est un ouragan.
et comme tous les phénomènes climatiques de grande envergure, son passage dévaste tout mais est de surcroît particulièrement bruyant. impossible de ne pas l’entendre parce qu’elle éclate de rire très souvent ; risette accentuée par l’alcool qu’elle aime énormément.
lancer un pari avec de l’alcool et une atlante dans le groupe n’est pas conseillé.
c’est une chipie. une canaille attentive aux autres. avec le mot pour consoler, pour soutenir. mais il y a une chose que l’on apprend à admirer chez atlante, c’est son amour sans limite pour l’océan.
ses histoires à n’en plus finir, aussi.

personne ne la présente, atlante. mais tous ceux qui la connaissent ne regrettent pas -ou alors pas souvent- de la côtoyer.
déchirée par les flots qui noieront d'ouragans

tous les amoureux de l’océan se le demandent un jour ; c’est comment de mourir en pleine mer ? elle, elle sait. et ceux qui sont curieux lui posent régulièrement la question, comme s’il n’y avait aucun tabou. comme s’il n’y avait rien d’étrange à demander ce que l’on éprouve en embrassant sa propre fin. c’est devenu un sujet de plaisanterie mais derrière la lumière apparaît la douleur.
la douleur de se souvenir la lenteur avec laquelle son trépas l’a attrapé. doucement. en prenant son temps. on l’a laissé souffrir. l’oxygène s’est peu à peu désagrégé et a déserté ses poumons, recraché en bulles difformes qui remontaient vers le ciel alors qu’elle coulait inexorablement vers le fond.
la morsure brûlante de l’asphyxie. la fatigue des muscles qui peinent de plus en plus à se démener. et la surface… la surface qui disparaît.
les vagues qui s’éloignent.
le temps qui s’arrête.
ne plus être capable de discerner de quel côté l’on nage, dans quelle direction ou même s’il y a un moyen d’en réchapper. le cerveau qui déconnecte. les neurones débranchés dans un concert de cris muets. elle a tellement hurlé, galathée. mais elle a seulement pu contempler ses mains se refermer sur l’onde meurtrière sans être capable de crever l’écume du bout de son nez.

c’est comment de mourir en pleine mer ? elle, elle sait. pas parce qu’elle l’a vécu une fois, non. alors qu’elle pensait son calvaire terminé -le dernier soupir finalement expiré après huit minutes d’agonie- quelqu’un a pensé qu’elle aimerait y retourner. ce quelqu’un pensait vrai. un cadeau qu’elle a accueilli non sans désintérêt.

- je veux voir la mer, a-t-elle dit à l’espace-temps lorsqu’entre ses bras gigantesques elle est tombée.

à la mer elle est retournée. à la mer il l’a renvoyé. l’espace-temps l’a abandonné, semble-t-il. l’onde, son regard l’a croisé à nouveau ; un océan déchaîné qui se déchirait en creux gigantesques. l’eau éclatait sur les récifs, créant des gerbes bruyantes. aussi bruyantes que ses longues plaintes. une litanie qu’elle chantait avec un sourire aux lèvres, tout en étant amèrement consciente que la mort se préparait à l’emporter. elle n’attendait que ça. goûter à la saveur corrosive de sa mère adoptive. une vague frappait le mât qui s’écroulait dans un gémissement sinistre. le navire se renversait.
brutalement.
sans lui laisser une chance de s’en sortir. le liquide gelé s’emparait aussitôt de ses os qu’il pétrifiait. elle se figeait, les larmes ruisselants sur les joues. elle le savait. une minute plus tard, la colère de sa plus belle rencontre s’abattrait sur son corps minuscule pour lui éclater le crâne contre un rocher. dans trois autres, sa chair de ses bras n’arriverait plus à éclabousser les alentours en vaines tentatives de la garder hors de danger. à huit, elle serait morte.
encore.
quelque chose en elle refusa, ce soir-là. quelque chose nia l’évidence et l’horreur de son aventure en solitaire. pourquoi avoir voulu de cet avenir ? pourquoi avoir quêté la dangerosité d’un tour du monde en voilier ? qu’est-ce qu’elle y gagnait ?

le choix de comment périr.
certains quittaient ce monde emportés par la maladie ou la dégénérescence liée à la vieillesse. d’autres par le suicide. elle, galathée, avait eu envie d’autre chose. de se sentir glisser entre les bras de sa compagne d’errance préférée -à la fois muette et étonnamment expressive.

mais son vœu a changé, lors de sa deuxième chance. parce qu’elle réalisait combien elle avait été égoïste en imposant à sa tendre de prendre sa vie au cours d’une tempête. qui écumerait les flots avec passion si galathée disparaissait ? qui comblerait le vide dans le cœur de l’océan ? personne.
lorsque la vague l’écrasa, elle stoppa sa lutte. elle se laissait dériver, chariée par le courant qui (plutôt que de la pousser vers les récifs) s’amusa à la ballotter à droite et à gauche. le sel calcinait son nez et sa gorge où il s’engouffrait. l’eau consumait ses yeux écarquillés. plus rien n’existait hormis la douleur.
hormis le temps arrêté.
elle batailla pour retrouver le chemin vers la surface. inlassablement, s’accrochant aux débris éclatés de sa maison transformée en passoire. peu à peu, elle dériva. peu à peu, le vent s’apaisa.
elle était en vie.
lorsque le sable abîma ses genoux, galathée réalisa qu’elle avait survécu.
elle chante, la sirène
♆ elle est arrivée en ayant du mal, galathée. elle se souvenait des choses. elle a eu peur. il lui a semblé que tout son monde s'écroulait alors qu'à chaque fois qu'elle approchait de l'eau son estomac se soulevait. elle se souvenait du goût du sel, de l'obscurité alors qu'elle s'enfonçait dans les abysses.

♆ elle a erré durant un an. un an durant lequel elle retournait tous les soirs sur les berges pour contempler le large avec désir et horreur. avec amour et dégoût. l'océan l'appelait mais elle avait peur. un an durant lequel elle a été malade de ne pas toucher le seul parent qu'elle a eu ; la mer.

♆ un an plus tard, armée de son maigre bagage, elle a rassemblé son maigre courage pour reprendre la mer à bord du navire d'une connaissance, le renard. le port dans son dos, elle redécouvrait aussitôt pourquoi elle aimait tant voguer par le passé ; naturellement, elle n'a jamais pu remettre pied à terre plus que nécessaire depuis.

♆ cinq ans après son arrivée, le vieil ami d'atlante a eu envie d'une retraite loin de l'océan qui lui filait la nausée. il a légué son vieux rafiot à sa petite protégée qui ne l'a jamais quitté dès lors où elle a été nommée capitaine.

♆ dix ans plus tard -même si le renard a été pas mal rafistolé entre temps et que les pièces ne sont plus d'origine- atlante et son équipage continuent d'écumer les eaux de quorl en acheminant des marchandises et des gens tout en retournant de temps à autre à ce qu'elle appelle la "maison" ; c'est-à-dire l'une des îles de dvasia où elle a une baraque avec les pattes dans l'eau.

je suis appelée renard par mes précieux congénères et j'ai fêté ma vingtième année le seize de ce mois-ci. ceytout.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Exile
Save the lamas
Messages : 122
Date d'inscription : 02/06/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 22:17
OMG JE.
QUELQU'UN DES ILES.
JE T'AIME.

BIENVENUUUUUUE
(Je crois que ta petite aime l'eau autant que la mienne aime les airs, il FAUDRA qu'on se fasse quelque chose. )


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Atlante
Entre ciel et mer
Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 22:36
MERCIIIII.

Alors euh, c'est très possible qu'elles soient aussi mordues l'une que l'autre. J'applaudis ton choix de vava & de nom. Ça claque très fort le derrière à mémé. :bave:

Bref ! Quand tu veux pour le lien. 8D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lou
Serveur
Messages : 37
Date d'inscription : 12/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 23:09
Bon anniversaire en retard

Et bienvenue ici!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Atlante
Entre ciel et mer
Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 23:17
Merci tout plein
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adriel
Barman et Coyote
Messages : 210
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 23:27
Salut, Adriel est une ex pirate qui voguait sur les flots, elle est aussi morte noyée

Pour la peine, j"risque de venir chatouiller ta fiche de lien ou ta boîte de mp

(Puis Adriel aime aussi ne pas rester trop longtemps au moment au même endroit)

;; du coup tant de points communs déjà... J'ai hâte de voir la suite

ET JAI OUBLIE DE TE DIRE BONNE CHANCE POUR LA SUITE HIIIIII


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Atlante
Entre ciel et mer
Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 23:31
GNNNNG. Ça va être sympa de se croiser en RP ! J'suis ouverte à toutes les propositions, tu me diras. Merci tout plein !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucky
Détective privé
Messages : 62
Date d'inscription : 08/06/2017
Age : 18
Localisation : nycht
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 10:35
mymy jsuis en amour avec ton personnage ;; (et ton pseudo hhhhhh)

BIENVENUE ET BON COURAGE POUR LA SUITE <333





lucky chante en #779BB5
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ashes
Allumer le feu
Messages : 52
Date d'inscription : 08/06/2017
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 11:07
CC (oui je me trouve drôle)
J'AI PASSÉ 5MIN À ME DEMANDER OÙ J'AVAIS DÉJÀ ENTENDU GALATHÉE
et ptn je sais ça me rappelle le mythe de pygmalion et galatée voilà hhh
pis en plus "atlante", omg tu marques tellement de points, BIENVENUE
ta fiche elle est trop cool et t'as l'air cool
ma rs est ouverte si tu veux
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Atlante
Entre ciel et mer
Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 13:17
Merci beaucoup ! =//= Vous êtes trop mignons, mon dieu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dread
Send him nude
Messages : 181
Date d'inscription : 31/05/2017
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 20:33
OUAAAAAAAAAA
OMG
TON PERSONNAGE EST TROP COOL (en plus CC wsh fais moi des gosses)

BIENVENUUUE HEIN
ET BONNE CHANCE POUR TA FICHE BBY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Atlante
Entre ciel et mer
Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 20:39
BLBLBLBL. Je vous aime déjà
Je termine vite ma fiche Quand j'aurai la foi !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Atlante
Entre ciel et mer
Messages : 16
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Juin - 20:42
BWOILÀÀÀÀÀ. Terminée. Pardon, c'est naze... ;w;
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alastair
Peintre
Messages : 236
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 20:07
Il faut que j'arrête de vous parler en pv avant de vous valider, sérieusement, j'ai plus rien à dire ici moi après ;;

Dans tous les cas, ta fiche se lit vraiment vite et c'est un truc que j'adore quand je lis une fiche, vraiment Atlante à l'air d'être quelqu'un d'adorable et d'hyper affectueux, ça donne envie de l'aimer tellement fort ;; J'espère que tu auras de bon lien avec elle ♥

Hésite pas à aller recenser ton avatar & pouvoir, demander un habitat et faire ta fiche de lien du coup ♥

Amuse toi bien



thanks ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Q U O R L :: Personnage :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: