:: Personnage :: Présentations :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Live fast. Die young. Bad girls do it well ♥ DAYSPRING (done)

avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 5:23
clic ici si tu veux lire en musique







nom & prénom ϟ Anastasia Diamandis
surnom de l'ET ϟ Dayspring, "Days"
sexe ϟ Féminin  
date de mort ϟ [Futur]
date d'arrivée ϟ 06/03/3660
âge ϟ 27 éternelles bougies
origine(s) ϟ Grecque
orientation sexuelle ϟ Bisexuelle
groupe ϟ Iles Dvasia
occupation ϟ Artisan, agricultrice et guide touristique (a des notions en crochetage de serrures et en self-defense).
référence de l'avatar ϟ Jean Grey / Phoenix de Marvel comics
Mimétisme ϟ Parce que tu n’avais jamais su te définir toi-même, Dayspring, tu avais longtemps recherché la présence des autres. Celle de ta fiancée, comme celle de ceux que tu t’appliquais à défendre – tu t’accrochais à eux parce qu’il ne te semblait pas exister esprit plus vulnérable que le tien. Tu avais ainsi reçu le pouvoir de ressentir les âmes des autres. Lorsque ta peau frôle celle de quelqu’un, tu perds ainsi brièvement conscience de ton identité ;
quand tu te réveilles, tu n’es plus totalement toi mais aussi un peu de l’autre. (tu possèdes des souvenirs qui ne t’appartiennent pas et certains de tes gestes sembleraient étranges à ceux qui t’ont connu.) Sur ton corps, chaque nouvelle utilisation (volontaire ou non) de ton pouvoir créé un tatouage – jusqu’à ce que tu deviennes une oeuvre d’art.

Résumé : lorsque tu touches une personne, tu te perds brièvement toi-même pour devenir un peu de l’autre. Tu retrouves parfois ton caractère naturel, mais les tatouages sur ta peau te rappellent aux nombreuses fois où tu as utilisé ton pouvoir.
love me to the beat of a drum
psychologie de votre personnage ϟ
Telle la rose, Anastasia est une fleur délicate mais nul ne peut en ignorer les épines. Ce brin de femme est la plus rouge du bouquet, laissant transparaître des émotions fortes au grand jour. De tempérament flegmatique, ce n'est point le genre de personne qui vous cherchera des ennuis pour n'importe quelle raison, au contraire elle saura prendre sur elle-même.
Cherchant généralement à éviter toute forme de conflit, il se trouve cependant que Dayspring est une personne forte et engagée dans ce qu'elle entreprend. Il se pourrait qu'on la sous-estime vis-à-vis de sa taille ou apparence, néanmoins en elle-même elle s'est forgé un caractère puissant. Days a su se lever contre la persécution des femmes et des autres minorités dans des milieux où tout ce qui n'était pas blanc et de caractère masculin était considéré comme inférieur et dénué de ce qui fait de nous un être humain.

Mais malgré sa force de caractère, elle a toute fois ses limites, comme celles de tout être mortel. Sa charnelle enveloppe cache une personne douce et affective. Dayspring deviendra une grande altruiste qui n'hésite aucunement à venir en aide aux personnes avec qui elle éprouve un réciproque sentiment de confiance, voire d'amitié ou d'amour.

Chaque source de lumière éclaire le monde, mais donne ainsi naissance à l'obscurité. L'âme de cette chevelure rousse cache une sombre réalité.
Lors de sa tendre enfance, Dayspring se fit diagnostiquer un trouble de personnalités multiples : elle a une facette oubliée qui ne prône que chaos et douleur. Fort heureusement, cette version antipathique n'est survenue que très peu de fois dans la vie d'Anastasia, mais laissant des tâches indélébiles sur le récit de son existence.
Sa deuxième personnalité peut se manifester lors de forts chocs émotionnels ; son regard se vide alors, ne laissant transparaître aucun sentiment positif. Son caractère lui aussi change, faisant d'elle un abject mélange de misanthropie et d'amertume qui n'agit qu'avec mépris et violence. Devenant ainsi son propre opposé, le côté obscur de Dayspring peut rendre la vie difficile à quiconque se met en travers de sa route.
love me 'till the walls cave in
histoire de votre personnage ϟ
I) My Child.

Anastasia était une jeune femme comme les autres de son époque. Née dans une Grèce encore inconnue, elle a connu différentes phases de développement de son pays natal.
Elle fut élevée par ses parents biologiques, Ula et Daniel Diamandis, respectivement professeur d’astronomie et ouvrier à la chaîne, dans les meilleures conditions afin de lui octroyer le bonheur et la réussite.


Lors de son enfance, c’était un ange. Une fille douce et attentionnée qui s’amusait de rien et profitait de la vie. Une jeunesse insouciante qui cachait cependant de lourds secrets.
Un choc survint, alors qu’Ana n’avait que sept ans : une saute d’humeur créa une ambiance cauchemardesque dans sa petite famille. Il était encore tôt le matin lorsque la jeune fille fut emmené d’urgence à l'hôpital psychiatrique le plus proche. Un petit accident du quotidien avait modifié le cour de son existence à jamais. En effet, l’enfant avait tenté d’assassiner son oncle à coup de ciseaux. Les psychiatres semblaient paniqués, anxieux face à un visage angélique qui ne pensait en rien à faire du mal.
Les voix résonnaient dans sa tête. Lorsque les médecins demandaient à l’enfant pourquoi est-ce qu’elle avait commit cet acte, celle-ci tapotait sa tempe du bout de son doigt en répétant machinalement :
- “C’est elle qui m’a dit de le faire. Parce qu’il devait payer pour ce qu’il m’a fait…”

II) Pacify Her.

Un long processus de remise en forme fut mis en route afin de réhabiliter Anastasia et lui permettre de vivre sa vie normalement. En effet, la médecine de son époque permettait de contenir à certains degrés les personnalités multiples des patients souffrant de troubles de la schizophrénie ou de troubles de dissociatifs de l'identité. La jeune rousse faisait parti de ces personnes dont les signes se sont manifestés prématurément. Néanmoins, son cas était assez particulier car sa deuxième facette semblait oisive, endormie. D’une certaine façon, ce dédoublement de la personne lui permi de “rééquilibrer” son esprit et épicer ainsi son caractère au fil des années.

Lorsqu’Anastasia atteint la majorité, son pays, la Grèce, fut touché par une forte croissance économique. Ainsi, le gouvernement pu effacer une grande partie de ses dettes et restaurer son patrimoine antique. Tout semblait aller pour le mieux

Mais dans l’ombre rodait un vieil ennemi politique auquel personne ne se serait attendu.

C’est d’ailleurs à cette époque que la jeune rousse, à ses vingt ans, rencontra une étudiante de son université, à peine plus âgée qu’elle, du nom de Sanem. Son nom signifiait “perfection” en grec, et Ana ne voyait que cela en elle. Ces deux-là créèrent de profonds liens entre elles au cours des années. Années durant lesquelles elles firent les quatre cents coups et profitaient de la vie, de chaque jour passé ensemble. Leur plus grand projet voyait enfin le jour lorsque timidement, un soir lors d’une visite au Parthénon, les deux amourettes se promirent chacune le mariage, main dans la main. Aucune d’elle ne savait ce qui les attendaient.

Un 25 mars, lors de la fête nationale qui commémore l’indépendance de la Grèce, le parti néo-nazi local orchestra un coup d’état. Le parlement grec, situé à Athènes, avait été assiégé de toutes parts par l’envahisseur, tandis que leur milice associée combattait les forces de l’ordre dans les rues. Le président grec fut escorté jusqu’en Angleterre afin d’assurer sa sécurité. Les assaillants n’avaient besoin que de cela, la population se soumettant lâchement à eux en l’absence de leur chef d’Etat pour montrer l’exemple.

Regardant son pays partir en cendres et en effusions de sang, Anastasia tenait fermement la main de sa bien aimée. Son coeur battait dans sa poitrine comme un moteur prêt à exploser. Un terrible frisson vint lui frôler le dos alors qu’elle sentait une force noire se réveiller doucement en elle. Comment peut-on laisser quelqu’un nous prendre notre liberté ? Le peuple faisait encore preuve de oisiveté alors que l’on le privait de ce qui lui était fondamental et pourquoi il s’était autrefois battu. Ana ne comptait pas laisser les choses se dérouler ainsi.

Le couple s’engagea rapidement pour combattre le régime totalitaire qui vint installer des yeux sur les façades et des patrouilleurs afin de surveiller la population. Actes de vandalisme, affront face aux autorités, hymne défenseur des libertés, et bien d’autres moyens illégaux furent employés, et tant bien que mal une petite résistance vit le jour dans les rues des grandes villes grecques. Mais on envahit pas un pays sans faire attention à ce que le peuple ne se soulève pas, et les monstres belliqueux à la tête de la Grèce le savaient très bien. En effet, Anastasia et sa bien aimée avaient été repérées depuis bien longtemps. L’une pour ses troubles psychologiques et l’autre pour ses liens avec l’ancien gouvernement. Sanem l’avait bien caché, mais elle était en réalité la nièce de l’ancien président et allait vite devenir un moyen de faire abdiquer celui-ci afin de le faire exécuter.

III ) Heathens.

Cinq ans passèrent, et le régime autoproclamé continuait de sévir sur la Grèce. Les nations unies n’osaient point intervenir par peur de représailles, car dans sa course au PIB le pays a pu grandement s’améliorer au niveau de son armée. Désormais une des plus grandes puissances de feu au monde, le gouvernement tirait sur les ficelles de son peuple à sa guise.

Un beau soir d’été, Anastasia et Sanem se donnèrent rendez vous au Vieux Palais en cachette. Les deux femmes avaient prévu de saboter une réunion du parti néo-nazi en vandalisant le bâtiment de tags et tracts dénonciateurs. Une porte de voiture claqua soudainement, attirant leur attention. En se retournant, elles découvrirent qu’elles n’étaient pas seules.
“ - Cela fait longtemps que je vous observe vous deux, déclara l’inconnu d’une voix rauque.
- Qui êtes-vous ?
Mon identité n’a point d’importance. Tout ce qui importe ce soir c’est le destin. Vous allez me suivre gentiment… ou je devrais vous emmener de force.”



Aucune des deux femmes n’eu le temps de réagir. Un flash électrique les fit s’écrouler, et dans l’heure on les emmena à Corinthe. Sur place, on les avait enfermé dans une cellule semblable à une salle d’interrogatoire. A leur réveil, une voix retentit dans des enceintes fixées aux murs. C’était la voix de la personne qui les avait kidnappées plus tôt.
“ - Voici, monsieur le 'président' votre nièce, en compagnie de sa compagne. C’est votre dernier lien entre votre pays et vous et elle est entre nos mains. Ou plutôt entre les siennes.”

Anastasia comprit directement que les choses n’allaient pas s’arranger.
“ - Combien de temps croyez-vous que sa petite amie lui laissera la vie lorsque celle-ci saura que c’est elle qui nous a permi de les retrouver et de les capturer ? Est-ce assez de temps pour que vous puissiez capituler ?”

Une simple table séparait le couple. Sanem, qui contrairement à sa fiancée était attachée, sentait pour la première fois un regard pesant s’appuyer contre elle, un regard autrefois doux et affectif. Ana pensait que son cerveau allait exploser. Un sentiment de trahison s'installa en elle comme un feu de brousses, commençant à la ronger peu à peu. C’est à ce moment précis qu’un déclic se fit en elle, et d’un coup sa sombre personnalité en profita pour faire son entrée.
La demoiselle aux cheveux ardents se leva lentement, ses yeux dévisageant avec mépris celle qui n’éprouvait pourtant que de l’amour pour elle. La police d’état avait visé en plein dans le mille en manipulant Anastasia de la sorte ; tandis que Sanem n’osait dire quoi que ce soit, pétrifiée de terreur sous ce regard brûlant.

- Tu nous a trahis… Qu’est-ce que tu as fais ? Pourquoi ? Espèce de sale ingrate… Toutes ces années au cours desquelles je t’ai chérie comme si c’était le dernier jour.
- Ils se servent de toi, Annie, ne les écoute pas… Jamais je n--
- ASSEZ ! Je pensais que tout était parfait, que l’on était faite l’une pour l’autre... Mais pour la peine je vais te faire payer... sale collabo.


Dans un élan de furie, elle se jeta sur sa bien aimée. Elle serra alors sa gorge, vidant sa colère dans le blanc de ses yeux. Mais d’un coup, la porte de la salle s’ouvrit en grand, tapant brusquement dans le mur. Un agent s’empressa d’entrer.
Alors qu’Anastasia se réveilla d’un cauchemar où elle n’avait plus le contrôle. Elle relâcha le cou de Sanem, et se retourna. Elle comprit que c’était la fin. Le président avait capitulé. Et afin qu’il garde sa parole, il fallait que sa nièce soit en vie. Anastasia devait alors mourir.
Et c’est ce qui arriva, lorsqu’un coup de feu partit et se logea dans une de ses artères.
S’allongeant au sol avec douleur, la jeune femme regarda dans la direction de sa fiancée dont elle quémande les excuses dans un dernier souffle.

Ainsi s’achève la fameuse démocratie grecque. La famille Diamandis suivit peu après, telle une tragédie antique.

IV) Like a Fire.

Ana était seule, perdue au milieu des étoiles. Son âme semblait perdue dans le cosmos qui la fascinait tant. Cela faisait tellement longtemps que les flots de l’espace l’entraînait, elle avait perdu toute notion du temps.

Soudainement, une présence supérieure vint à elle, réchauffant ainsi le froid de l’espace. Cet être supérieur lui révéla son identité, il s’agissait d’une entité infinie nommée “Espace-Temps”. Il avait décidé de s’adresser à son âme sous la forme symbolique d’un oiseau de feu, allégorie de la Vie et de la Mort. Ce dernier apprit à Anastasia que son destin n’était pas scellé et qu’elle avait la possibilité de passer le restant de l’éternité dans un monde parallèle que l’on appelle “Quorl”, aux côtés d’autres humains devenus immortels. Il lui révéla également qu’elle aurait accès à un don une fois sur place si elle acceptait de retourner une dernière fois sur terre afin d’empêcher sa mort. Après un laps de temps inconnu de réflexion, la défunte prononça les mots “ - J’accepte ce don.”

Ses paroles semblaient retentir dans le vide intersidéral alors qu’elle sentait toute l’énergie de l’Espace-Temps l’envahir.

En un instant, elle traversa l’immensité de l’univers et se retrouva aux commandes de son corps. Elle s’était éveillée aux commandes de son corps pour découvrir où le destin devait se jouer à nouveau : assise dans cette même chaise, faisant face à sa bien aimée dans cette funeste salle d’interrogatoire.

Anastasia avait l’impression que sa tête allait exploser. Un stress immense commence alors à la ronger. Tout le poids de la lourde tâche qui lui était confiée s’était posé sur ses épaules et la voix de l’Espace-Temps résonnait à travers son âme.

Une voix bien familière retentit alors dans la pièce telle un sombre présage.
“ - Voici, monsieur le 'président' votre nièce, en compagnie de sa compagne. C’est votre dernier lien entre votre pays et vous et elle est entre nos mains. Ou plutôt entre les siennes.”

Ana prit une grande respiration et se mit à réfléchir.
“ - Combien de temps croyez-vous que sa petite amie lui laissera la vie lorsque celle-ci saura que c’est elle qui nous a permi de les retrouver et de les capturer ? Est-ce assez de temps pour que vous puissiez capituler ?”


Avant que Sanem ne puisse dire quoi que ce soit, la jeune femme lui coupa la parole. Ayant pris conscience de la situation auparavant, celle-ci pu canaliser toute la colère et les pensées négatives que lui émettait sa deuxième personnalité.
“ - Shh… Ma chérie ne craint rien. Tout va pour le mieux. Mais fais moi plaisir… Une dernière fois.. Ferme tes yeux.”

Après une profonde réflexion, Anastasia plongea sa main dans sa botte. Elle en sortit une petite lame qu’elle y avait dissimulé. Après tout, si elle était leur pion il fallait bien qu’elle se retire de leurs mains. Elle n’était pas sûre que ce soit le meilleure chose à faire, mais il fallait bien essayer.
Rapidement, elle se taillada de vives plaies l’avant-bras gauche, de façon verticale. Elle ne ressentait même plus la douleur, mais comme une libération.

Alors que l’on ouvrait bruyamment la porte pour l’empêcher de commettre l’irréparable, il était déjà trop tard. Trop de sang avait coulé.

Anastasia sentait déjà son âme repartir auprès des étoiles.

love me i don't want saving
et maintenant ? ϟ
V) What now ?

Comme beaucoup avant elle, elle s’était réveillée dans le monde de Quorl. Elle était étalée sur le sable d’une plage, les vagues ramenant son corps sur la rive, vêtue de d’une robe d’été. Un touriste s’était arrêté pour l’aider à se relever. Lorsqu’on lui demanda son nom, un seul mot lui sort alors de la bouche, comme si l’on avait réécrit son histoire et retiré sa véritable identité.
“ - Je m’appelle… Dayspring.”

Les années passèrent. Cela faisait déjà quatre ans que Days avait mit le pied sur l’étrange monde qu’était Quorl, et que tous ses souvenirs passés avaient été effacés : cela était du à son trouble psychologique qui l'a rendue amnésique lors de son arrivée.
Elle s’était installée à l’auberge et a commencé à créer des petites babioles, qu’elles vendait aux touristes en souvenir. Elle finit par cultiver la terre afin d’y faire pousser des fruits pour les vendre.
Son petit commerce lui permi de s’acheter un petit cottage au bord de la mer sur les Îles Dvasia. Depuis son arrivée, sa deuxième personnalité n’a pas une seule fois réagi, comme envolée. En paix avec elle-même, l’eau et le sable se glissant à ses pieds, Days se demande ce que l’avenir lui réserve désormais.
Bonjour à tous !
J'ai trouvé le cadre et thème du fofo cool, et je connais certaines personnes ici et cela m'a encouragé à m'inscrire ! Bon rp à tous j'ai hâte de vous rejoindre. ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nébuleuse
Astronome
Messages : 60
Date d'inscription : 01/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 18:15
Bienvenue ♥

J'approuve ton choix d'avatars + son caractère est genre, trop cool (parce que combattre toutes forment de discrimination, c'est génial, je l'aime)
Hâte que tu remplisses un peu plus ta fiche pour en savoir plus :B


Nébuleuse a été kické par Dread.
Nébuleuse a été kické par Nébuleuse.
Nébuleuse a été banni par Adriel.
Je me sens aimé hmhm.
Merci Alastair pour l'avatar <3
#505078
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dread
Send him nude
Messages : 150
Date d'inscription : 31/05/2017
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Juil - 22:34
J'viens poser ma Pierre ici
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Juil - 3:19
Nébuleuse a écrit:
Bienvenue ♥

J'approuve ton choix d'avatars + son caractère est genre, trop cool (parce que combattre toutes forment de discrimination, c'est génial, je l'aime)
Hâte que tu remplisses un peu plus ta fiche pour en savoir plus :B

Merci pour ta réponse, ça me va droit au coeur ! C'est plaisant de savoir que son personnage plaît


Sinon Dread je ne relèverai même pas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Juil - 1:25
( mille excuses pour ce double-post )

Voilà, j'ai mis ma fiche à jour, j'attends vos instructions ! Bonne soirée ♥


Merci à Ala pour les 2 vava ♥
DAYSPRING
“We come into this world alone and we leave the same way. The time we spent in between - time spent alive, sharing, learning together... is all that makes life worth living.”
― Jean Grey × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Exile
Save the lamas
Messages : 61
Date d'inscription : 02/06/2017
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Juil - 16:24
Pardon, je me suis endormie comme un gros caca hier

Du coup, j'aime beaucoup ta nouvelle mort et je te déclare validée ! J'ai hâte de voir ce que ce personnage adorable mais un peu troublé sur les bords va donner. J'espère que ton pouvoir te plait et que saura quoi en faire (elle n'avait pas assez de personnalités comme ça )

Je te laisse te recenser, faire ta rs et commencer à rp tranquillement :3

Des bisous hihihi


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Q U O R L :: Personnage :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: