:: Quorl, nouveau monde :: Thyos :: Kafsi Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Douce soirée - Ft. Adriel {Terminé}

avatar
Nébuleuse
Astronome
Messages : 60
Date d'inscription : 01/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 1:15
Douce soirée × ft. Adriel
Cela fait longtemps qu'elle voyage à travers le monde. Un mois, peut-être deux, elle ne sait plus trop bien. Thyos est la dernière étape, elle y est arrivée il y a quelque jour, elle loge dans une des auberges de la capitale. A l'origine, elle est là pour son travail, pour mener des recherches sur le ciel et les étoiles. Mais il faut bien avouer que Nébuleuse profite plus de son séjour qu'autre chose bien trop ravie de découvrir de nouveaux paysages et de nouveaux endroits. Sa patronne va sûrement l'engueuler, mais elle s'en fiche un peu. Après tout, elle est libre de faire ce qu'elle veut, non ? Et puis c'est bien trop tentant de profiter de son voyage.
Ce soir là, Nébuleuse aurait voulu explorer un peu les environs, mais la région n'est pas réputé pour être sûre, surtout la nuit. Alors vagabonder seule le soir était sûrement une des dernières choses à faire. Alors elle est là, assise dans un des bars de la ville, un verre d'alcool à moitié plein devant elle, sur le comptoir.

Son regard se pose sur les gens autour d'elle. Des hommes, des femmes, des couples, des amis, des gens louchent, des gens plus sérieux... l'ambiance est tellement différente qu'à Pagos. C'est tellement plus agité, plus vivant, plus dynamique... Elle n'est toujours pas habituée à ce dépaysement, et ce n'est pas pour lui déplaire. Même si parfois le calme de la neige lui manque un peu.
L'ambiance du bar est plutôt calme pour l'instant. Il n'y a pas beaucoup de bruit et les gens ne sont pas encore assez saoulent pour en devenir chiants. Tant mieux.
Toujours perdue dans ses pensées, le regard de l'astronome finit par atterrir sur une jeune femme, la barman. Sans vraiment se rendre compte qu'elle la scrute, Nébuleuse l'observe attentivement. Un très joli visage coiffé de de longs cheveux immaculés. Un regard intense pourvu de deux yeux verts perçants. D'un geste maîtrisé, elle prépare diverses boissons à la demande des clients.

Elle la trouve belle, Nébuleuse, beaucoup trop captivante. Et elle aime le beau. C'est pour cela qu'elle ne peut s'empêcher de la regarder, même si elle ne se rend pas forcément compte de l'intensité de son regard. Elle ne pense pas à mal, elle ne pense d'ailleurs rien. Elle observe juste, elle admire.
Et puis elle ferme les yeux juste un instant, marquant la fin de sa contemplation. Son attention se reporte à nouveau sur son verre qu'elle porte à ses lèvres. Elle boit un petit peu, laissant le nectar couler dans sa bouche et lui brûler la gorge. Elle hésite à reprendre un verre, puis finis par céder.

"Est-ce que je pourrai..."

Sa voix se brise, son visage se fige, elle perd ses mots. Au moment de commander, elle ne s'est pas redue compte qu'elle s'adressait à la jeune femme de tout à l'heure. Il y a un silence, un moment de latence où elle se surprend à l'observer encore une fois. Et puis son visage s'empourpre en croisant son regard. Elle cligne des yeux pour se reprendre. Elle déteste sa timidité et sa gêne, ça arrive toujours quand il ne faut pas.

"...avoir un autre verre. S'il vous plait...?"

Elle baisse les yeux, se mordant la lèvre inférieur.
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adriel
Barman et Coyote
Messages : 194
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 15:28
Douce Soirée
Nébuleuse et Adriel


Le soleil s'est endormi depuis déjà quelques heures, tout comme son activité de coyote. Nouveaux vêtements, nouvelles expressions faciales, nouvelles façade, nouveau poste, nouveau lieu... Entre le jour et la nuit, tout change dans sa vie, tant bien même ses pupilles qui se noircissent à la moindre ombre, et deviennent plus fine le jour quand le soleil culmine la région. Derrière le comptoir du bar, elle s'occupe des personnes qui passent, mais pour l'instant il n'y a rien de bien excitant. L'ennuie de cette soirée allait être un cauchemar. Elle ne supportait pas ces nuits où personne ne se tapait dessus à l'aide de bouteille, où les coups de feu ne partaient pas d'un bout à l'autre de la pièce, ou les alcoliques finissaient par ne plus savoir marcher correctement, ou juste quand les amoureux ou les couples d'une nuit ne finissaient pas par déraper en public. Adriel n'aimait pas voir la simple banalité des personnes, elle aime voir qui ils sont vraiment sous la lumière de la lune, quand personne n'a besoin de dicter leur conduite. Leur dégaine de monstre au réveil de la nuit, quand plus personne n'attend rien d'eux et qu'ils montrent leurs péchés et leurs défauts au grand jour.

Adriel observe toujours son environnement, sait-on jamais si quelqu'un paraît peut-être un peu louche. Néanmoins ce soir, il y a principalement des habitués, des personnes peut-être trop tristes pour affronter la nuit sans compagnie, ni même sans alcool, mais elle n'est pas là pour juger. Une jeune femme arrête son regard. Elle la regardait déjà depuis un moment, et la blanche ne comprenait pas vraiment ce que ces yeux semblaient chercher si ce n'est de l'attention, ou même de la satisfaction, à moins que c'était simplement de la contemplation... Adriel encaissa son sourire narquois et fourbe pour aficher une mine acceuillante et charmante. Elle vint s'approcher doucement de l'inconnue qu'elle n'avait jamais vu ici auparavant. C'était une jolie demoiselle qui venait venir d'ailleurs...

D'un pas serrain, l'ex pirate s'avança alors vers la demoiselle qui sirotait son verre d'alcool fort. Elle avait l'intention de demander quelque chose, mais quoi ? Elle se perdait dans ses yeux verts ce qui n'empêcha pas Adriel d'afficher un sourire de satisfaction sur ses lèvres. Son visage était quelque peu moqueur sur les bords, elle affichait cette mine se disant bien que cette demoiselle devait en pincer pour elle. Ce n'était pas la première fois qu'un client de ce bar finissait par succomber aux charmes des employés. La barman n'aurait pas pensé qu'elle craquait totalement pour elle tant qu'elle n'avait pas vu cette mimique à la fin de sa demande. Serait-elle si affamée ? Là d'où elle doit venir, il ne doit pas y avoir grand chose à se mettre sous la dent, se disait la blanche.

« Bien sûr mademoiselle... » Le sourire aux lèvres, elle se retourna donc et lui dit.
« Oh fait, quand vous avez des vues sur quelqu'un vous n'êtes pas très discrète. Cela dit, votre mimique est plutôt mignonne.»

Puis elle partit vers le bar pour aller verser dans autre contenant le contenu du liquide observant la réaction de son point de vue, n'attendant que la gène de la demoiselle ou une réaction que peu malaisante. Elle aime bien embêter les autres, et elle savait que cet oiseau serait du genre à perdre son envol à la moindre brise décalée. Une fois le liquide dans le verre et après voir reçu d'autres commandes, elle fit le tour des tables assez rapidement pour servir les verres et finit par celle de la demoiselle pour le lui déposer. Elle reprit l'autre et la regarda toujours aussi souriante.

« Je fini à 2 heures. »


Love ©
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nébuleuse
Astronome
Messages : 60
Date d'inscription : 01/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 18:48
Douce soirée × ft. Adriel
La barman s'approche d'elle, le sourire aux lèvres. Sourire que Nébuleuse ne remarque pas. Elle n'a pas compris que la blanche avait remarqué son regard insistant et qu'elle en jouait. La brune elle, continuait de regarder son verre, vide, n'osant plus croiser le regard de cette femme séduisante. Mais finalement, elle en est bien obligée, puisque la serveuse se met à lui parler.

"Bien sur mademoiselle..."

La femme sourit, une expression malicieuse sur le visage. Nébuleuse se dit qu'elle a une jolie voix et un beau sourire, mais cette fois-ci, elle n'en montre rien. Même si elle a toujours du mal à contrôler ses émotions, ce genre de chose ne dure jamais longtemps. Elle finit toujours par se reprendre et devenir insondable. De toute manière, elle n'est pas du genre à observer continuellement les gens, elle sait très bien que c'est déplacé, voir carrément bizarre. Ca ne lui arrive qu'au tout début, lorsque son regard se pose une toute première fois sur quelqu'un d'assez charmant pour la captiver un petit peu. C'est tout. Du moins normalement. Elle s'apprête à la remercier quand la blanche ajoute.

"Oh fait, quand vous avez des vues sur quelqu'un vous n'êtes pas très discrète. Cela dit, votre mimique est plutôt mignonne."

Nébuleuse se fige, la bouche légèrement entrouverte sur le coup de l'étonnement. Ses joues s'empourprent d'un coup. Elle ne s'attendait absolument pas à une telle remarque. Elle ne sait pas si ce qui la gêne le plus, c'est que la barman l'ait remarqué, ou bien qu'elle la trouve mignonne. Probablement un mélange des deux. Son air gêné qui s'était envolé il y a peu revient tout à coup. Elle n'avait absolument pas prévue que cela finisse ainsi.

"Pa...pardon ?"

Elle se renfrogne. Décidant qu'il valait mieux nier que d'assumer la vérité. Le déni, c'est sa manière à elle de se protéger, de refuser une réalité qui lui est désagréable. Elle a déjà du mal avec sa timidité et son malaise, alors le fait que la barman l'ait vu est encore plus gênant.
Celle-ci s'éloigne un peu pour préparer diverses commandes, dont la sienne. Laissant Nébuleuse pester contre elle même. Lorsqu'elle revient, déposant sa commande à côté du verre vide, elle ajoute.

"Je fini à 2 heures."

C'en est trop. Nébuleuse est définitivement perdue. Perdue dans ses sentiments et dans ses émotions. Perdue entre son offense et cette situation inédite. Elle ne sait plus trop bien où elle en est. Elle ne sait plus si elle doit se vexer à causes des remarques de la femme ou si elle doit rentrer dans ce jeu de séduction. L'alcool et la fatigue ne l'aide pas à trouver un moyen de se sortir de là.
Elle est bien consciente qu'elle est une piètre menteuse, et qu'elle a été percée à jour. Alors, jugeant que la vérité serait son meilleur atout, elle décide d'être sincère.

"Désolée si je vous ai semblé insistante, je ne voulais pas. Et... je pense qu'il y a méprise sur mes intentions. Je ne vous veux rien."

C'est vrai, elle n'est absolument pas venue ici dans l'optique de draguer cette femme. Elle boit une nouvelle gorgée d'alcool. Alcool qui la pousse d'ailleurs à ajouter quelque chose.

"Même s'il est vrai que je vous trouve très jolie..."

Elle détourne le regard, un peu gênée. Qu'est-ce qui lui a prit de dire cela ?
code by lizzou


Nébuleuse a été kické par Dread.
Nébuleuse a été kické par Nébuleuse.
Nébuleuse a été banni par Adriel.
Je me sens aimé hmhm.
Merci Alastair pour l'avatar <3
#505078
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adriel
Barman et Coyote
Messages : 194
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 0:41
Douce Soirée
Nébuleuse et Adriel


Aillant vu la réaction quelque peu amusante de la charmante brune, Adriel ne pouvait s'empêcher de surenchérir à la suite. Elle ne pouvait s'en empêcher, s'empêcher de jouer avec les réactions des autres. En soit, c'était comme montrer qu'elle était plus forte, qu'elle n'avait pas besoin d'un pouvoir quelconque pour cerner son entourage et aller puiser dans leur faiblesses, ou leur péchés pour faire retomber les choses les plus enfouies et cachées. De plus, elle avait un autre allié, l'alcool rendait toujours plus franc. La blanche savait qu'elle finirait par cracher le morceau, elle n'aurait pas besoin de totalement lui faire sortir les vers du nez. C'était une partie gagné d'avance d'après elle, et il n'était pas question de perdre la manche.

Suite à cela, elle entend les excuses de la brune. Balivernes, elle n'en croit pas un mot, mais la laisse parler peu convaincue du baratin qu'elle essai de lui faire avaler. C'était trop facile de contourner la vérité de la sorte, et elle ne l'aurait pas scruter comme ça sans intentions derrières. Adriel se sentait un peu offusquée qu'elle ne veuille pas l'avouer, mais elle n'allait pas en rester là. Quoi qu'il se passe, la blanche n'est pas du genre à lâcher le morceau de son côté, pas du genre à baisser les bras quand elle a une opportunité. Puis elle lui dit enfin ce qu'elle voulait entendre. A ses mots, son visage carnassier s'affichait, moqueuse. Elle s'accouda contre la table de l'inconnue, provocatrice.

« Oh, non... Il y a méprise sur vos intentions. Ce n'est pas comme si vous me regardiez comme si vous attendiez quelque chose, ce n'est pas comme si vous ne me lâchiez pas des yeux... Non... Ce n'est pas comme si vous veniez de me dire que vous me trouver à votre goût. »

Elle se mit à ricaner, les yeux légèrement plissés, mais se reprit rapidement, glissant une main dans une mèche de cheveux de la jeune fille, pour la laisser s'échapper d'un coup.

« Vous devriez suivre un peu plus votre instinct et suivre ce que vous dit votre corps plutôt que votre tête, je vous offre une merveilleuse occasion et vous ne daignez pas l'accepter. »

Adriel toujours impulsive, Adriel se laisse aller à la démonstration. Elle n'hésite pas quand il s'agit des autres, elle préfère se laisser aller au grès des vagues comme un navire, quitte à aller à sa perte, plutôt que de vouloir forcer les choses et les enfermer dans une boîte pour les laisser croupir comme un cadavre dans sa tombe. Elle se redresse, et sans rien dire, comme la laissant réfléchir va laver son verre et celui des autres clients. Ce n'était pas comme si elle était en service après tout, même si elle ne s'empêche pas quelques amusements. Elle retourna alors vers le comptoir sans avoir vraiment de réponse de la demoiselle, mais elle la laissait mijoter, ne la regardant pas vraiment comme pour attirer son attention, et la faire espérer à son tour un simple regard. Elle lavait les verres tranquillement les yeux posés sur ceux-ci. Son regard, au bout de quelques minutes vint se reposer sur la demoiselle, un sourire en coin sur les lèvres, alors que ses yeux inspirait la débauche d'un corps féminin à la recherche d'un hôte.



Love ©
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nébuleuse
Astronome
Messages : 60
Date d'inscription : 01/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 14:54
Douce soirée × ft. Adriel
Alors que Nébuleuse murmure ses derniers mots, un grand sourire se dessine sur le visage de la femme aux cheveux d'argents. La brune ne le voit pas, mais il est carnassier. Elle ne se rend pas compte qu'elle s'est mise dans une sacrée situation. Qu'elle est devenue la proie d'un prédateur sûrement redoutable. La barman s'accoude, dans une attitude un peu provocatrice, ce qui tire un nouveau rougissement à Nébuleuse.

"Oh, non... Il y a méprise sur vos intentions. Ce n'est pas comme si vous me regardiez comme si vous attendiez quelque chose, ce n'est pas comme si vous ne me lâchiez pas des yeux... Non... Ce n'est pas comme si vous veniez de me dire que vous me trouver à votre goût."

Elle rit, elle semble satisfaite d'elle-même. Nébuleuse se vexe. Elle ne la croit pas. Pourtant elle était sincère. Et puis la main de la blanche vient se glisser dans les cheveux noirs de la jeune fille, avant de disparaître d'un coup. Geste toujours plus provocateur qui la surprend.

"Vous devriez suivre un peu plus votre instinct et suivre ce que vous dit votre corps plutôt que votre tête, je vous offre une merveilleuse occasion et vous ne daignez pas l'accepter."

Et puis la barman se retourne, laissant l'astronome seule dans le chaos de ses sentiments. C'est la première fois qu'elle se retrouve dans une telle situation de séduction, alors elle ne sait pas trop sur quel pied danser. Elle n'aime pas ça, elle se sent faible et prise au piège. Ca ne lui ressemble pas de se laisser mener comme ça. Elle refuse que ça continue. Alors pendant que la femme fait son travail et nettoie tranquillement les verres du bar, Nébuleuse se reprend, décidée à entrer dans la danse.

"Vous devez avoir bien confiance en vous, pour affirmer de pareil choses quand à mes sentiments."

Regard malicieux, sourire irrésistible. Peut-être bien que la blanche à raison, après tout. Peut-être bien qu'elle la trouve à son gout, peut-être bien qu'elle la trouve plus que jolie, peut-être bien qu'elle éprouve quelque chose d'autre. Quelque chose comme du désir.
Cependant, contrairement à ce qu'affirme la barman, elle ne cédera pas à son corps ni à sa tête.

"Et je ne suis ni mon corps, ni ma tête. Seulement mon coeur." Elle marque une pause, buvant une nouvelle gorgée d'alcool. "Comment vous appelez-vous ?"

Elle lui demande son nom. Elle préfère apprendre à la connaître avant de s'engager dans quoi que ce soit, même pour une seule nuit. Elle est romantique, Nébuleuse.
code by lizzou


Nébuleuse a été kické par Dread.
Nébuleuse a été kické par Nébuleuse.
Nébuleuse a été banni par Adriel.
Je me sens aimé hmhm.
Merci Alastair pour l'avatar <3
#505078
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adriel
Barman et Coyote
Messages : 194
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 19:01
Douce Soirée
Nébuleuse et Adriel

Les premières paroles de la jeune fille alors qu'elle l'avait laissé mijoter étaient peut-être vraies. Néanmoins il y a des signes qui ne trompent pas. Tout le monde laisse des traces, des empruntes, fait des erreurs concernant ce qu'il laisse traduire aux autres. Personne n'est pas assez inhumains pour ne pas laisser sa franchise se dissimuler sous la puissance de l'alcool. Mais il était vrai qu'Adriel était quelqu'un d'assez sûre d'elle, elle n'avait pas peur d'elle, le danger vient de l'extérieur. Il faut donc apprendre à le manier tel un navire pour éviter de sombrer dans une tempête qu'on ne saurait contrôler. Elle n'avait rien à dire quand à cela, si ce n'est que rigoler. C'était comme pour affirmer ce qu'elle venait de dire. Parfois parler n'était pas nécessaire.

« Le cœur... »

Elle avait envie de lui dire qu'ici les gens ne connaissent pas cette partie du corps, si ce n'est pour achever les autres à coup violents portés dans ce petit lieu. Non, elle même ne s'en servait que pour vivre. Elle savait ce que cela faisait de perdre un proche, de trop s'attacher. Elle n'avait pas envie de recommencer, de réitérer l'expérience, alors elle s'efforçait de lutter pour tout que cela n'arrive pas.

« Vous êtes bien romantique... Pas comme les personnes ici apparemment. »

Elle lâcha un rire, puis perdit son sourire pour prendre un air plus sérieux.

« Moi, c'est Adriel, et vous ? »

Adriel avait l'habitude de séduire, même dans sa vie d'avant. Elle ne s'était pas gênée pour enchainée les flirt et autres dragues. Et pourtant, les demoiselles avaient bien des surprises quand elles découvraient que sous ce charmant jeune homme se cachait une manipulatrice jeune demoiselle. Cela amusait Adriel à l'époque, cela la faisait beaucoup rire. Certaines voulaient continuer, tandis que d'autres s'enfuyait outrée et désabusée, se sentant trahies par la pirate. Pourtant, depuis cette nouvelle vie, elle était un peu plus franche avec autrui. Elle ne se cachait plus, elle y allait, comme avant, le costume de bonhomme en moins. Pourtant, elle n'était toujours pas des plus romantiques, des sentimentales. Non, Adriel quand elle ressent un sentiment trop fort pour elle, elle ne se gère plus, elle se sent mal, elle a l'impression que c'est quelque chose de trop. Elle n'aime pas s'attacher, elle préfère la liberté plutôt que de se mettre des menottes aux poignets.

« Vous n'êtes pas d'ici, n'est ce pas ? D'où venez vous ? »


Adriel avait fait un long voyage, elle connaissait plutôt bien les autres régions. Elle n'avait pas besoin de beaucoup d'explications, juste d'un nom, d'un simple noms pour que les souvenirs lui refassent surface. Elle était resté plus ou moins longtemps un peu partout. Elle avait fait des rencontres plus ou moins bonnes, elle avait découvert des nouveaux reliefs, et se demandaient toujours comment la Terre, avant était à chacun de ses recoins car elle n'avait pu en voir qu'une infime partie. Mais Quorl offre de nouvelles occasions, une autre chance qu'elle avait déjà saisie.  

Fesses©
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nébuleuse
Astronome
Messages : 60
Date d'inscription : 01/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 20:11
Douce soirée × ft. Adriel
La femme rit mais ne répond pas. Nébuleuse ne sait pas trop comment le prendre, elle décide donc que c'est un oui. Et puis la femme murmure lorsqu'elle parle du coeur, d'un air presque... triste ?

"Vous êtes bien romantique... Pas comme les personnes ici apparemment."

Elle finit par rire une nouvelle fois. Nébuleuse hausse un sourcil. Elle connait la réputation de Thyos, et il est vrai que quand elle s'y rend, elle a l'impression de changer d'époque. Elle a l'impression de se trouver dans un monde plus sombre, plus violent et plus cruel. C'est triste à dire, mais il semble que même la mort n'a pas su enlever aux hommes leurs plus grands vices. Pourtant, elle continue de croire qu'il y a une part de bien chez n'importe qui. Et que Thyos ne peut pas être une région aussi terrible qu'on le dit.

"Ce n'était pas spécialement du romantisme, juste la vérité. Je préfère penser et voir avec mon cœur. Cela rend les choses plus belles, vous ne pensez-pas ?" Elle ajoute, sur le ton de la plaisanterie. "Les gens sont si terribles que cela, ici ?"

Ton amusé, elle n'y croit pas trop. Puis son regard se pose sur la barman. Après tout, peut-être qu'elle aussi fait partie de ceux là. De ceux qui trafiquent, que ce soit de la drogue, des armes, ou même des hommes.  Qu'a t'elle comme garanti que cette femme n'ai aucun sang sur les mains, qu'elle soit une personne bien et fréquentable ? Absolument aucune. Pourtant elle n'a pas peur, elle se fiche bien des risques. Et puis, elle ne pense pas que cette Adriel, puisque tel était son nom, puisse lui faire quoi que ce soit de dangereux. Elle décide donc de ne pas juger trop vite et d'apprendre à la connaître avant.

"Enchantée, Adriel. Je m'appelle Eliza, mais ici, on me nomme Nébuleuse."

Elle se présente toujours avec son nom de vivant, mais préfère qu'on l'appelle par son nom actuel. Sa vie lui rappelle trop de mauvais souvenir et elle préfère mille fois vivre à Quorl que sur Terre. Elle n'est plus Eliza, elle n'est plus cette gamine lassée de sa vie. Maintenant elle est Nébuleuse, Nébuleuse et personne d'autre.
Et puis la blanche lui demande d'où elle vient. Elle a dû remarquer qu'elle n'était pas d'ici, vu sa question. Continuant de siroter son verre, l'astronome lui répond tranquillement.

"Je vis à Pagos. Mais je parcours le monde pour mon boulot."

Elle ne précise pas tout de suite qu'elle est astronome et qu'elle est ici pour ses recherches sur les cieux. Elle préfère ne rien dire, du moins pour l'instant. Elle aime bien être mystérieuse, Nébuleuse. Elle préfère en révéler petit à petit, plutôt que tout d'un coup.
code by lizzou


Nébuleuse a été kické par Dread.
Nébuleuse a été kické par Nébuleuse.
Nébuleuse a été banni par Adriel.
Je me sens aimé hmhm.
Merci Alastair pour l'avatar <3
#505078
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adriel
Barman et Coyote
Messages : 194
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Juin - 21:16
Douce Soirée
Nébuleuse et Adriel
Adriel ne pensait pas que son cœur était meilleur que sa raison. Alors elle évitait de l'écouter si ce n'est pour partir loin de tout, loin du quotidien. Les choses sont tristes quand on le regarde avec le cœur, elles finissent par flétrir comme une fleur au fil du temps et par totalement mourir. Alors que la raison pousse à rester en dehors de tout ça, à rester plus dur et moins instable sentimentalement... Pour ce qui est des personnes, l'argentée lâcha un rire. C'est une norme, ici c'est manger, ou être manger. Il y a les soumis, et ceux qui se font respecter. Ici c'est normal de porter un coup sur une autre personne, de s’énerver, de laisser sortir le vice qui sommeille en soit. La seule règle est qu'il n'y en a pas. Pourquoi les gens ne se laisseraient pas aller à la méchanceté gratuite ? L'Homme est un barbare quand il se laisse allé face à son animalité, seules les règles pourraient le dresser, mais ici personne n'en a envie. A croire que le mal est contenu dans le bien, et le mal contient le mal.

« C'est comme ça ici. Soit tu es la biche, soit tu es le chasseur, c'est la loi du plus fort...»


Elle disait son autre nom, le vrai, celui de sa vie d'avant, mais aussi son surnom, celui que l'Espace Temps lui a donné... Adriel ne comptait pas en faire de même, elle n'aimait pas son prénom. « Cléonis », elle se doutait bien que c'était sa mère qui lui avait donné. Elle ne voulait pas d'elle, elle ne voulait pas de cette enfant et vu son emploi c'était compréhensible. Etre une putain à l'époque et devoir assumer la venue d'un enfant devait plus la gêner qu'autre chose... La blanche n'allait pas l'appeler par son prénom, elle n'appelle jamais les personnes par leurs prénoms. Question de principe, elle ne veut pas que l'on fasse de même pour elle.

« De même. »

C'était jolie nébuleuse. Cela faisait référence aux étoiles, Adriel les connaissait un peu... Elle s'en servait des fois pour s'orienter, mais cela ne l'intéressait pas plus, elle n'en voyait pas une autre utilité. Les étoiles sont justes jolies, mais pas plus belle que l'éternelle lune. La lune qui rayonne et domine tout de son grand sourire. La lune est plus belle, elle change tout les soirs et parfois se cache derrière les nuages. La lune est maligne, elle ne se montre que la nuit, dans le noir. La lune est comme une femme, aussi coquette. Mais elle n'est pas aussi belle que les flots pour Adriel..

« Oh Pagos, le grand Nord. Ah effectivement, ça doit bien vous dépayser ici. L'ambiance n'est pas vraiment la même, ni même que les températures... Ici, la chaleur est à son comble. »

La malice revient sur son visage, et ses yeux se plissent.
Adriel repart faire une tournée, elle prend les verres des uns et des autres, il faut avancer, il n'est pas question de s'arrêter. Elle va servir les commandes qu'elle a prit par la suite et revient à son poste tout en aillant récupérer d'autres verres. La femme n'a pas le temps forcément pour toujours parler, pour toujours bavarder. Elle est plutôt occupée, mais à deux heure, elle sera libre comme l'air et pourra divaguer librement dans la nuit. Alors elle continue de travailler, elle continue de s'activer. Après que les clients passent et quittent le bar, elle doit se mettre à nettoyer les tables à la suite. Néanmoins, Adriel s'occupe l'esprit, elle oublie, elle oublie les aléas d'autrefois. Quelques échanges avec ses collègues, et des sourires allument leurs visages, ainsi que des rires. Comme un bateau rentre au port, elle se remet contre le comptoir, et regarde de nouveau la brune pour lui demander.

« Et vous faites quoi ici ? Si c'est pas indiscret... »

Elle est curieuse Adriel, il se pourrait bien que cette fille soit une menteuse, pourtant elle n'en a pas l'air. Elle n'a pas l'air d'être de ce genre là. La blanche sortit un verre, un grand verre et versa de l'alcool fort pour lui servir. Il n'était pas question qu'elle finisse sobre. Elle ne voulait pas laisser la brune dans un état où le mensonge pouvait encore se traduire entre ses lèvres. Non, elle voulait de la franchise, elle voulait qu'elle lui dise vraiment les choses plutôt que de les cacher comme elle essayait de le faire au début de leur conversation.

« Offert par la maison, je me charge de celui là. »

Elle fit un clin d'oeil, ainsi qu'un sourire, puis s'étira de long en large faisant claquer ses muscles animés par un système nerveux peut-être trop entremêlé. Elle avait peur Adriel, elle ne voulait pas qu'on lui impose des problèmes, elle ne voulait pas mourir une seconde fois. Elle ne voulait pas de traîtrise de la part de quiconque, sinon elle lui ferait payer à sa façon.

Fesses©
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nébuleuse
Astronome
Messages : 60
Date d'inscription : 01/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Juin - 19:41
Douce soirée × ft. Adriel
Nébuleuse plisse les yeux. La loi du plus fort hein ? C'est bien pour cela qu'elle ne vit pas à Thyos. Elle déteste ce genre de mentalité, cette société ancrée dans l'indifférence, l'hypocrisie totale et l'apathie générale. Les gens n'en ont que faire des autres, tout ce qui compte c'est leur petit bonheur et leur vie, quitte à écraser autrui pour y parvenir. C'est marche ou crève, or Nébuleuse est plutôt du genre à crever.

"Il faut croire que l'homme reste un loup pour l'homme. Même mort... Et vous ? Vous êtes plutôt biche ou chasseur ?"

Sourire malicieux. Nul doute qu'elle répondrait qu'elle est un chasseur. La brune elle, ne sait pas trop. Elle ne souhaite ni chasser, ni être chassée. Du moins, de son vivant. Elle ne se laissait pas faire, elle était hargneuse et renfermée sur elle même, comme un animal sauvage. Elle ne pouvait donc pas être chassée. Mais elle ne chassait pas non plus, puisqu'elle se fichait éperdument de tout. La seule chose ayant eu raison d'elle était la vie elle-même.
Mais maintenant qu'elle était sur Quorl, Nébuleuse s'était adoucie. Elle s'était ouverte petit à petit aux autres et avait perdue de sa rage. Après tout, peut-être qu'elle tendait plus vers la proie maintenant.

"Oui, les déserts de sable de Thyos me changent beaucoup de mes déserts de neige. Pour la chaleur... c'est vrai, mais il faut croire qu'on s'y habitue vite."

Elle lui rend son sourire. Elle ne sait pas trop si les mots d'Adriel sur la chaleur de la région ont un sous-entendu ou non. Alors dans le doute, elle répond un peu évasivement. La barman lui demande ensuite ce qu'elle fait ici. Ce n'est pas bien compliqué, elle est essentiellement là pour ses recherches, et accessoirement visiter le monde. Ses travaux actuels portent essentiellement sur les différents astres, pour essayer de comprendre l'origine de ce monde et sa position dans l'univers. Il y a une lune et des étoiles, mais il y peut-être  d'autres planètes et d'autres galaxies plus ou moins proches.

"Dites-moi, Adriel... Vous aimez les étoiles, la Lune, le ciel ?"

Cependant Nébuleuse décide de ne pas tout révéler tout de suite. Elle préfère le faire petit à petit en embellissant la réalité. Elle préfère en parler de manière poétique et légère. C'est ça manière a elle de montrer comment elle voit les choses, parce qu'elle voit comme ça. Pour elle, l'astronomie est un art. Et même si elle manie les chiffres, qu'elle résout des équations compliqués et qu'elle étudie une physique avancée... Tout ces calculs savants ne vaudront jamais la joie qu'elle a lorsqu'elle observe ls milliards d'étoiles briller, lorsqu'elle observe la Lune qui change de face petit à petit, lorsqu'elle observe ces amas d'objets solaires dans la galaxie.

"Offert par la maison, je me charge de celui là."

Lorsque Adriel lui sort un grand verre et qu'elle lui serre une bonne quantité d'alcool, Nébuleuse ne peut s'empêcher un regard surpris. Elle s'empourpre, un peu gênée par la générosité de la jeune femme. Elle hésite, elle n'avait pas prévu de boire un autre verre. Elle en a déjà bu deux cette soirée, et ça lui suffit largement. La brune n'est pas spécialement fan de l'alcool, elle peut en boire un peu, mais toujours modérément. Elle n'aime pas être saoule, ça altère ses sens et ça l'empêche de profiter comme elle voudrait des choses.

"Merci, c'est gentil mais... Ce serait mon troisième, et je risque de finir saoule... C'était pas trop mon plan en venant ici haha."

Rire sincère, ton un peu gêné. Elle est naïve Nébuleuse, trop naïve, trop innocente. Elle ne se rend pas compte que la blanche lui force un peu la main. Elle n'est pas méfiante, alors qu'elle devrait. Et puis, elle se sent coupable de ne pas vouloir accepter le cadeau d'Adriel. Ce ne serait pas poli de refuser un verre déjà servi et préparer. Alors elle boit une gorgée, juste une. Elle le finira, son verre. Mais pas tout d'un coup, elle veut attendre un peu, histoire que l'alcool redescende.

"Enfin, merci quand même, je le boirais petit à petit."

Et puis elle jette un coup d’œil autour d'elle. La bar s'est beaucoup animé depuis qu'elle est là. Il est bientôt une heure du matin, et l'ambiance de la salle est tout autres. C'est plus bruyant et plus animé. Et même si Nébuleuse aime le côté vivant du bar, elle commence à trouver cela un peu étouffant. Et puis, elle se dit que dans une heure, Adriel termine son boulot, alors elle lui proposera sûrement d'aller se balader à l'air libre. Si la blanche accepte bien sûr.
code by lizzou


Nébuleuse a été kické par Dread.
Nébuleuse a été kické par Nébuleuse.
Nébuleuse a été banni par Adriel.
Je me sens aimé hmhm.
Merci Alastair pour l'avatar <3
#505078
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adriel
Barman et Coyote
Messages : 194
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Juin - 22:48
Douce Soirée
Nébuleuse et Adriel
Oui, l'homme est un loup pour l'homme. Adriel savait qu'elle n'aurait certainement pas besoin de répondre à sa question. La femme devait se douter de sa réponse. C'était une évidence, vu son comportement, d'après elle. Du moins, pour la brune, elle serait plus une biche, et se ferait très certainement manger. Elle haussa les épaules, comme si c'était elle le savait déjà, un sourire aux lèvres. Après tout, entre le fait qu'elle fut pirate, chasseuse de prime ou coyote, elle a toujours été proche des armes à feu. D'ailleurs, elle avait toujours une arme à feu sur elle, petite mais glissée dans ses vêtements en cas d'abus de la part d'un client. C'était donc un chasseur... Un chasseur qui ne passait plus son temps à chasser.

« Moi, vous devriez vous douter de la réponse si je suis toujours là. Je suis un chasseur. »

Elle n'avait pas l'air d'avoir saisi le sous entendu d'Adriel. Cette dernière ne semblait pas savoir comment réagir face au fait qu'elle n'avait pas l'air d'avoir tout comprit. Pourtant, pour la blanche c'était quelque chose d'évident. Elle voyait bien qu'elles avaient des points de vue vraiment différents, comme si Pagos et Thyos étaient des monde opposés, comme si les normes ne pouvaient pas s'allier entres elles, comme la chaleur et le froid ne pouvait s'unir. Cela la rebutait quelque peu dans le sens où elle n'aimait pas trop avoir à faire à ce genre de personne vivant totalement différemment et aillant des points de vue très extrêmes par rapport aux siens. De cette sorte, son attirance reculait.

« Oui, j'aime bien. Je m'en sers parfois. Mais je préfère la lune aux innombrables étoiles. »

Même si toutes les étoiles étaient différentes, elle préférait toujours la chose la plus grande, la plus grosse, celle qui n'est pas fixée à un emplacement près, celle qui se révèle sous un nouveau visage tout les nuits, une vraie lunatique. Pourtant, elle n'avait pas envie de se justifier sur ses choix, elle n'avait pas envie de dire pourquoi, même si elle le savait que cela n'avait aucune importance à ses yeux pour la brune.

La femme. Elle trouve ça gentil. Elle rougit. Elle n'a pas l'air de vouloir accepter. Adriel reste de marbre, elle semble mécontente. La blanche n'aime pas qu'on lui refuse quelque chose qu'elle offre, elle n'aime pas les personnes qui lui résistent. Elle se montre généreuse, mais il ne faut pas non plus exagérer. Les yeux levés vers le plafond, elle commence à s'emballer. Est-ce-qu'elle est trop prude et coincée pour l'accepter ? Qu'est ce qu'elle a à vouloir rester sobre ? Adriel ne comprend pas, et elle ne cherchera pas à se mettre à sa place. Elle ne veut pas tenter quoi que se soit lié aux sentiments, pas de la sorte en tout cas, elle n'est pas des plus empathiques. Les sentiments peuvent être une perte de temps et d'argent. Elle finirait très certainement par s'attacher, et ça, il en est hors de question. Et pourtant, elle finit par céder, et la nervosité d'Adriel redescend. Nébuleuse allait terminer saoule. Cependant, Adriel n'était pas satisfaite. Il lui manquait quelque chose.

« Bien. Vous voyez quand vous voulez. »

Le bar s'était rempli, mais le temps passait, il avançait petit à petit vers la fin du travail. Adriel n'y pensait pas vraiment. Elle ne savait pas si cela serait excitant ou pas, elle vivait juste pour chacune des minutes qui passait même si la notion de temps est arrêtée. Adriel n'aimait pas se prendre la tête avec les heures, les secondes et les minutes, et se dire que dans seulement une heure elle serait libre. Après tout, le temps il y en avait jusqu'à ce que tout s'arrête une seconde fois. Elle aurait le temps de se prendre la tête une seconde fois partie, enfermée dans son profond et éternel sommeil.

Elle refait le tour des tables, elle essaie de tuer le temps, et les clients s'enchaînent. Les premiers commencent à tomber comme des mouches suite à la grande consommation d'alcool qu'ils ont ingurgité. Personne ne les aide à se relever, ils finissent par se débrouiller. Le sourire franc de la blanche face à ces pitreries l'amuse, comme s'ils ne savaient plus se gérer. Petit à petit, les personnes se mettent à quitter le bar, et le temps passe. Il passe comme les vagues le long de la plage, répétitif et synchronique, comme une mélodie.



Désolée c'est un peu bof, mais je suis pas super bien...
x) ça joue sur mon écrit©


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nébuleuse
Astronome
Messages : 60
Date d'inscription : 01/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Juin - 14:16
Douce soirée × ft. Adriel
La barman s'approche d'elleEn entendant la réponse d'Adriel, elle ne peut s'empêcher d'esquisser un sourire. Evidemment, la réponse est triviale. La femme ne peut être qu'un chasseur, elle se doute. Et puis finalement, elle éclate de rire. D'un rire léger, d'un rire candide, innocent. L'alcool et l'heure avancée aidant, Nébuleuse se libère petit à petit. Elle en a marre de rester trop sérieuse, trop terre à terre. Elle a envie de se lâcher, elle a envie d'être elle-même. La barman avait peut-être raison tout à l'heure, elle devrait un peu plus écouter son corps et son coeur, plutôt que sa tête. Elle en a marre de rester passive et d'attendre que tout se passe en un claquement de doigts. Elle veut profiter, elle aussi. Elle veut profiter de cette soirée tout comme elle veut profiter de cette nouvelle vie. Et des multiples possibilités qui s'offrent à elle.

"Haha, en effet, ça ne faisait aucun doute... Et... chassez-vous, en ce moment ?"

Elle pose ses coudes sur le bar pour s'accouder, de telle sorte qu'elle puisse croiser ses mains afin de poser son menton dessus. Elle plisse les yeux, malicieuse. Elle veut danser. Elle veut rentrer dans ce jeu de séduction.
Adriel semble satisfaite qu'elle accepte finalement le verre. Nébuleuse le sirote calmement. Elle qui ne voulait pas finir saoule, elle n'aura pas tenue bien longtemps. Tant pis. Au moins, elle a l'alcool joyeux, peut-être un peu trop d'ailleurs. Quand elle boit, elle est plus naturelle, plus enthousiaste, plus énergique. Elle qui d'habitude est calme et flemmarde... l'alcool lui donne étrangement un élan de gaieté. Ce n'est peut-être pas plus mal.

"C'est vrai que la lune est belle. Vous aussi. D'ailleurs, vos cheveux ont la même couleur que son éclat. "

De beaux compliments. C'est bien la première fois qu'elle s'hasarde à de telles paroles. Elle ne sait pas trop comment faire, elle à peur d'être un peu insistante aussi. Mais sa voix est douce et naturelle, et elle se perd vite dans ses pensées.
La barman s'éloigne pour faire le tour des tables. Le temps passe, et Nébuleuse observe la pièce tout en sirotant son breuvage. Les clients affluent, le brouhaha augmente, certains commencent à céder aux effets de l'alcool. C'est amusant, comme spectacle. De voir tous ces gens qui ne se contrôlent plus et qui se laissent aller. Nébuleuse songe que ça doit tout de même être fatiguant, parfois. Surtout si les clients dérapent. Les disputes ou autres débordements arrivent sûrement souvent. Et ça ne soit pas être facile à gérer.
Et puis petit à petit, les gens quittent le bar. Il se vide doucement, exactement comme le verre d'alcool entre les mains de la brune. Une fois vide, elle pose celui-ci sur le bar en s'adressant à Adriel.

"Je pose ça la. Merci encore. D'ailleurs, je vais prendre l'air. Que pensez-vous d'une petite balade nocturne ? Je vous attends dehors si le cœur vous en dis !"

Clin d’œil et nouveau sourire. Nébuleuse disparaît en se faufilant à travers les gens qui se presse vers la sortie. Une fois dehors, elle s'étire, satisfaite. Même si la température de la région est très chaude, ça lui fait du bien de s'aérer un peu, par rapport à celle du bar.  Il fait beau, aujourd'hui. Il y a peu de nuages dans le ciel, ce qui permet d’apercevoir facilement les astres nocturnes. Et malgré la chaleur, un vent léger souffle sur la ville. Quelle douce soirée.
code by lizzou


Nébuleuse a été kické par Dread.
Nébuleuse a été kické par Nébuleuse.
Nébuleuse a été banni par Adriel.
Je me sens aimé hmhm.
Merci Alastair pour l'avatar <3
#505078
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adriel
Barman et Coyote
Messages : 194
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Juin - 17:22
Douce Soirée
Nébuleuse et Adriel
En ce moment ? Adriel chassait plutôt pour se mettre quelque chose sous la dent, plutôt que par passion pour la chasse. Elle n’avait aucune raison de tuer, elle n’avait aucune raison de le faire par colère. Elle avait juste faim et soif, mais pas de vengeance. C’était juste le besoin d’un corps à la débauche, d’un corps à l’appel de chaleur corporelle. Bonne vivante, elle aimait juste prendre son pieds, cette chasse n’était qu’un jeu à s’en laisser jouir et frémir. Il n’y avait pas d’autres alternatives, il n’y avait pas d’autres choix, possibilités. Sourire en coin, amusement aux coins des joues et soulèvement de ses dernières sous les yeux.

“Tout à fait, mais c’est juste pour faire un civet…”

Elle se mit à rire bêtement suite à sa propre remarque. Elle pouvait se montrer enfantine parfois à balancer des choses du genre. Ses yeux se levèrent au ciel, comme si elle en avait parfois marre de ses propres phrases si peu cherchées. Son regard cherche le sien, Adriel reprend du poil de la bête, elle se détend. L’autre boit le poison, la boisson qui reste de l’enfoncer de plus en plus vers le fond du précipice, du récipient. La blanche attend juste que ça fasse effet, qu’elle se laisse aller à ses vices, comme les autres, que les réserves se laissent, que les oiseaux qu’elle souhaite garder s’envolent.

Adriel ne savait pas si elle était belle. Elle ne savait pas non plus comment réagir aux compliments. Elle se gratta l’arrière du crâne, tout de même fière et satisfaite. Elle les aimait, elle aimait gonfler son égaux, et pourtant, il y avait une certaine gêne. Elle n’aurait jamais pensé que sa chevelure puisse faire penser à la lune. Chopant une de ses mèches, elle scruta la couleur de ses cheveux, comme si elle ne les avait jamais vu, et haussa les épaules. Elle ne voyait pas en quoi son physique était exceptionnellement beau.  

“Oh… Bah merci ! C’est gentil…”

Adriel n’était pas douée pour réagir face aux compliments des autres. Elle ne préféra pas surenchérir, ce n’était pas le bon moment pour la mettre totalement dans sa poche. Adriel repart, revient, elle fait les mêmes chemins continuellement, et essaie de laisser les tables dans un bon état, jusqu’à ce qu’il n’y est plus personne et que les dernières personnes quittent les lieux. Les tables sont mises à neuves dès qu’elles sont libérées par la clientèle. Il ne reste que la brune qui vient lui déposer son verre, le dernier, il ne restait plus que quelques tables ainsi que quelques verres… Ce soir là, ce n’était pas à elle de faire les comptes et de faire les derniers rangements, et le derniers coup de ménage…

Une invitation à se rejoindre dehors, pourquoi pas ? Adriel n’allait certainement pas laisser une demoiselle en détresse dans Thyos. Cela serait contre ses propres indications. Elle hocha la tête pour acquiescer, pour accepter, et ajouta alors.

“Je vous rejoins dès que j’en aurai fini avec ces quelques verres, attendez moi dans la rue.”

Adriel n’avait rien à faire après son service de toute façon. Elle serait sûrement partie chez elle, seule. Autant ne pas finir la nuit dans la solitude. La blanche finit donc ce qu’elle avait à faire pendant son service pendant quelques minutes. Elle rendit donc son plateau et salua ses collègues, et sortit à l’arrière du bar. La femme prit la direction de la devanture de celui-ci pour rejoindre Nébuleuse à pas lent.

“Me revoilà.”

Elle s’avança jusqu’à elle, les mains dans les poches, un air assez décontracté. Sur ses épaules, il y avait le châle qui protégeait ses épaules. Il n’y avait plus de soleil, mais la chaleur était encore présente tout comme un vent léger qui apportait une certaine fraîcheur à ce temps lourd, à cette fournaise. Un soupire jeta Adriel, elle s’étira longuement avant de regarder la brune avec un sourire.

“Alors comme ça, on m’attend, mais je ne plais pas ?”


Adriel en remet une couche, elle s’amuse, elle exagère. Ce n’est jamais bien méchant, à prendre avec humour. Elle aime mettre mal à l’aise et perturber, que les autres perdent leurs sangs froids.

pipi©


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nébuleuse
Astronome
Messages : 60
Date d'inscription : 01/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Juin - 1:01
Douce soirée × ft. Adriel
Elle soupire, adossée contre le mur du bâtiment, les bras croisés autour de la taille. Les gens sortent du bar et s'en vont sans lui accorder le moindre regard. Tant mieux, elle n'a pas envie de se faire remarquer par de mauvaises personnes. Elle connait la réputation de Kafsi, assez pour s'en méfier du moins. Alors elle reste à l'écart. Mais sa solitude ne dure qu'un instant, une silhouette s'approche d'elle, des cheveux d'argents volant derrière elle. Adriel. Sourire en coin, main dans les poches, la femme semble assez décontractée.

"Alors comme ça, on m’attend, mais je ne plais pas ?"

Nouvelle provocation qui décroche un sourire amusée à Nébuleuse. Après tout, elle l'a sûrement mérité, à nier son intérêt pour la blanche en début de soirée. Mais elle n'a aucune envie d'avouer sans résister un petit peu. Alors elle hausse simplement les épaules, d'un air nonchalant.

"Parce qu'il faut que vous me plaisiez pour que j'ai le droit de vous attendre ?"

Elle rit. Hors de question de céder si vite. Hors de question d'avouer si rapidement. Elle préfère attendre un peu, mettre du suspens, et de l'attende. Ca pimente un peu le jeu. Et Nébuleuse n'est pas du genre à se laisser faire si facilement.
Elle s'avance de quelques pas, s'étirant encore une fois à la lueur des étoiles. Elle profite un instant de la brise nocturne pour se rafraîchir un peu. C'est qu'il fait chaud, à Thyos, Heureusement qu'elle a apporté des vêtements adéquats: un jean gris, un débardeur blanc et une veste en toile kaki. Légers et suffisants. Avec ceux de Pagos, elle serait sûrement morte de combustion depuis longtemps.

"Bon, j'vais pas vous mentir. Je vous ai promis une ballade nocturne, mais je ne connais aucunement la ville. Alors si vous avez un endroit sympa où allez, je prend avec plaisir !"

Elle fait volte-face vers Adriel avant de lui décocher un sourire franc. Elle a bien envie de s'hasarder dans quelques ruelles de la capitale, et atterrir dans un endroit calme pour observer le ciel. Mais elle ne connait pas la ville, et elle n'est pas seule. Elle préfère donc s'en remettre à la blanche. Après tout, les cieux ne l'intéressent peut-être pas, et ça peut être l'occasion de découvrir de nouvelles choses. Son regard se porte une nouvelles fois sur la chevelure éclatante d'Adriel, puis finalement, vers le ciel. La lune brille aujourd'hui. Elle n'est pas encore pleine, mais presque. Nébuleuse songea qu'elle avait dit vrai, tout à l'heure. Elle a le même éclat que les cheveux de la barman.

"J'avais raison, pour vos cheveux."

Elle affiche une mine satisfaite. Elle aime avoir raison, Nébuleuse. C'est sa manière à elle de prouver ce qu'elle vaut. Elle n'est pas très douée sur le plan physique, et encore moins niveau charisme. Mais niveau mental et intelligence, c'est une autre histoire.
Puis, elle affiche brusquement une mine contrariée. Elle en a marre. Marre de toutes ces politesses inutiles. Elle veut être plus naturelle. Alors elle demande.

"Au fait, ça vous dérange si on passe au tutoiement ? Je préférerai. Mais c'est comme vous voulez."

Briser le "vous" pour passer au "tu". Ca n'en a peut-être pas l'air, mais pour elle, c'est important.  Vouvoyer, c'est mettre une barrière entre soit et les autres. C'est créer une distance avec les autres par le biais de pseudo bonnes manières. Et elle n'a pas envie d'en créer avec Adriel, bien au contraire. Elle a envie de se rapprocher de cette femme. Elle a envie d'apprendre à la connaître, et ce quelque soit la manière. L'intérêt qu'elle suscite chez Nébuleuse est quelque chose de nouveaux qui la perturbe, mais qui l'intrigue aussi. Elle a envie d'explorer ça. Mais bien sûr, si la blanche refuse, elle comprendra parfaitement.

"D'ailleurs... J'suis pas très civet."

Elle fait référence à la blague de tout à l'heure, son sourire malicieux revient. Et puis lorsqu'elle croise à nouveau le regard émeraude d'Adriel, elle se fige. Ses yeux se plissent légèrement, et son sourire disparaît. Elle se perd à nouveau dans sa contemplation. Elle a beau dire le contraire, elle lui plaît. Indéniablement. Elle la trouve magnifique, éclatante et épatante. Qu'est-ce qui lui prend d'admirer ainsi quelqu'un ? Elle qui est pourtant si réservée dans ses sentiments, voilà un comportement qui lui est bien étrange. Et pourtant, elle s'en fiche bien. Elle a envie de tester de nouvelle chose, de dompter ce désir naissant. Alors sans un bruit elle s'approche. Elle ne sait pas trop ce qu'elle fait. Ses gestes sont hésitants, elle ne sait pas trop ce qu'elle veut. Pourtant, elle continue d'avancer jusqu'à Adriel.

Ses yeux noirs se plantent dans les siens. Elle relève légèrement la tête. Et puis elle s'approche, de plus en plus, jusqu'à poser ses mains sur les épaules de la blanche. Le temps lui semble duré une éternité. Des tonnes de questions assaillissent son esprit. Qu'est-elle en train de faire ? Doit-elle continuer ? Pourquoi est-ce qu'elle le fait ? Faut-il arrêter ? Et puis brusquement, tout disparaît. Son esprit se vide au moment même où ses lèvres touchent celles d'Adriel. C'est un baiser lent et doux, chaud et fragile. Nébuleuse ferme les yeux, s'abandonnant aux plaisirs de ce premier baiser échanger avec la femme.
Au bout d'une durée indéterminable, elle se recule un peu, décollant son visage. Lorsqu'elle regarde Adriel, sa bouche et légèrement ouverte et ses yeux grands ouverts. Elle ne comprend pas trop ce qui lui arrive ni pourquoi elle a fait cela. Et elle est encore plus écarlate que dans le bar. Gênée, elle baisse la tête comme pour fuir du regard. Pourtant, elle parvient tout de même à murmurer.

"Peut-être bien que... vous me plaisiez... ne serait-ce qu'un tout petit peu..."

Elle soupire. Les sentiments, c'est compliqués. Et même si ce n'est pas vraiment de l'amour, juste du désir, c'est pas facile à gérer. Mais elle se reprend vite, Nébuleuse. Elle relève la tête, croisant encore une fois le regard d'Adriel. Et elle sourit. Elle s'exclame alors d'un ton bien plus léger. Hors de question d'assumer.

"Et puis, c'est un peu votre faute... Vous n'auriez pas du m'offrir ce troisième verre..."
code by lizzou


Nébuleuse a été kické par Dread.
Nébuleuse a été kické par Nébuleuse.
Nébuleuse a été banni par Adriel.
Je me sens aimé hmhm.
Merci Alastair pour l'avatar <3
#505078
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adriel
Barman et Coyote
Messages : 194
Date d'inscription : 31/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Juin - 23:49
Douce Soirée
Nébuleuse et Adriel
Un sourire sur le visage de la brune. A y voir de plus près, à ne pas être enfermée dans l’intérieur de son lieu de travail. C’est vrai qu’elle est jolie, lorsque l’alcool arrive à la décoincer de ses principes et de sa morale… La blanche sourit aussi, et lâche un rire suite à sa question.

“Bien sûr ! C’est une évidence, sinon vous ne m’auriez pas invitée, de base…”
 

Sourire en coin. Ses yeux se posent sur elle, elle la regarde s’étirer, la brune. De ses yeux verts, elle la fixe. Elle se demande si elles vont rester encore longtemps de la sorte, ou si c’est à elle de la pousser dans la gueule du loup. A trop tourné autour du pot, on finit par s'essouffler. La blanche, n’était pas du genre à trop attendre, elle n’était pas patiente, elle n’aimait pas qu’on la fasse languir… Adriel se doutait que la femme de connaîtrait rien de la ville, elle l’avait invitée, mais c’était juste une excuser pour rester encore un peu plus en sa compagnie. Elle s’en doutait, la barman, mais elle n’avait pas envie de goûter à une nuit de solitude, elle avait besoin d’une lune, d’une jolie femme pour éclairer sa nuit sombre, rien que pour une nuit, rien que pour une fois.

“Ah bah bravo ! Vous m’invitez, mais c’était juste un pretexte pour rester avec moi, n’est ce pas ?...”

Elle marque une pause de quelques secondes.
“Nous pouvons toujours passer chez moi, ce n’est pas une très grande ballade, mais c’est peut-être plus sûr qu’une balade dans le danger de Kafsi…”

Elle aussi impose des prétextes, elle aussi force un peu les choses. Aller chez elle serait d’une plus grande simplicité, elle pourrait boire à sa guise, et se laisser aller sans aucune impunité, sans qu’aucun regard ne cherche à la gêner dans ses vices et ses tentations. Adriel serait plus à l’aise, du moins c’est ce qu’elle pensait, de plus ça lui éviterait de continuellement subir la lourde chaleur de la ville, bien que chez elle, la fraîcheur ne veut pas trop se montrer. La brune la regarde, elle la fixe, et continue de lui sourire, chose qu’elle ne faisait pas il y a quelques heures, comme si les draps de gêne et de pudeur s’étaient envolés. Puis encore un commentaire sur sa chevelure. Mine déconcerté, Adriel était assez sceptique et leva les yeux sur la lune… Elle la fixa quelques secondes. Elle ne trouvait toujours pas, bien que la couleur était ressemblante, pour elle, rien n’était comparable à la grandeur de la lune. Ses épaules, elle haussa, d’un air neutre, ne voulant pas batailler sur la question.

“Bien sûr ! C’est vrai que c’est assez lourd au bout d’un moment…”

Soulagement. Il est vrai qu’au bout d’un moment, c’était assez frustrant, ou juste repoussant, le vouvoiement. Adriel n’étais pas gênée à utiliser le tutoiement sachant que son hôte devait à peu près avoir le même âge qu’elle. Plus besoin de mettre des pincettes partout, la politesse c’était une foutaise, mais elle se forçait avec les clients. C’était une question de bonne entente et de respect vis à vis de l’autre dans l’établissement. Néanmoins, si ça ne tenait qu’à elle, elle ne le ferait pas, elle ne tiendrait pas tant les choses sous cet angle, et se laisserait aller, les tu, comme les mots les plus vulgaires.

Puis la brune revint sur la blague qu’elle fit tout à l’heure. Adriel fit un sourire gêné, appuyant dans le fond de ses poches quelque peu embêtée qu’elle revienne sur les vannes dont elle n’était pas fière. Elle n’aime pas, elle ne veut pas se trouver nulle, mais ça a plutôt l’air de l’avoir amusée plus qu’autre chose, alors au fond ce n’était pas tant grave. Puis son regard se fixe à nouveau dans celui de l’habitante de Pagos qui ne la lâcha plus vraiment des yeux. Adriel commença quelque peu à se sentir gênée par le fait que son regard devenait un peu trop insistant. Un rapprochement, un volcan de chaleur. Elle pose ses deux mains contre les épaules de la blanche qui ne bouge pas, comme pétrifiée par la curiosité. Qu'était elle en train de faire ?... Son visage s’approche lentement du sien jusqu’à ce que leurs lèvres se rejoignent pour ne donner qu’un baiser. Les yeux d’Adriel s’enferment dans la pénombre, elle n’y répond pas vraiment, laisse juste la brune faire ce dont elle avait envie, un peu tiraillée par l’incompréhension de ce geste si hasardeux. Pourtant, c’était quelque chose de doux, quelque chose d’agréable. La blanche appréciait le contact physique et les vertus qui s’y attachent. Sa main vient juste se poser contre sa joue, comme une caresse. Puis, elle finit par s’éloigner, sans qu’Adriel n’ait le temps de mettre un mot sur cette situation. Face aux aveux, et à la rougeur de son visage, elle ne put s’empêcher de sourire. Un sourire gourmand et friand, elle lâche un rire, mais face à la seconde phrase, elle plisse les yeux.

“Ah c’est ma faute ? Si nous partons de là, ce n’est pas moi qui ait commencé à regarder l’autre la première… Tu n'attendais que ça, j’en suis sûre. Il faudrait peut-être finir par l’avouer… Mais je crois que ce baiser finit par en dire plus que toutes tes excuses.”

Adriel se mit à rire. Nébuleuse était de mauvaise foi, mais elle trouvait ça plutôt mignon. Il lui arrivait de l’être aussi de toute façon. La blanche approcha légèrement de sa proie, et déposa son pouce contre sa bouche, un air sérieux sur le visage. Elle caressa du bout des doigts ses lèvres douces, celles qu’elle venait de goûter dans un simple baiser. Relâchant la caresse, elle fit tomber sa main jusqu’à sa poche de nouveau. La blanche commença à prendre le chemin de chez elle, doucement, elle se tourna et fit signe à Nébuleuse de venir.

"Tu viens ?"


pipi©


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nébuleuse
Astronome
Messages : 60
Date d'inscription : 01/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin - 18:28
Douce soirée × ft. Adriel

Nébuleuse attends la réaction de la blanche, elle commence à avoir peur. Peut-être qu'elle n'aurait pas dû, peut-être que ce geste, cette démonstration, étaient déplacés. Une tonne de questions et de doutes assaillirent son esprit. Le stress augmente au fur et à mesure que le temps passe et que le silence s'installe. Et puis, celui-ci se brise, et le son de la voix d'Adriel suffit pour balayer toutes ses interrogations.

"Ah c’est ma faute ? Si nous partons de là, ce n’est pas moi qui ait commencé à regarder l’autre la première… Tu n'attendais que ça, j’en suis sûre. Il faudrait peut-être finir par l’avouer… Mais je crois que ce baiser finit par en dire plus que toutes tes excuses."

Nébuleuse fait la moue, la blanche marque un point. A ce petit jeu là, c'est elle qui a commencé à la regarder, tout à l'heure dans le bar. Pourtant, la brune ne se sentait pas coupable. Après tout, rien ne laissait pressentir que ça allait finir comme ça. Elle hausse finalement les épaules, elle n'a pas envie de se lancer dans un combat perdue d'avance. Et puis elle devait assumer ses actes. Elle l'avait embrassée, elle en avait eu envie, et elle ne pouvait plus le nier.
Adriel se mit à rire, puis s'approche doucement de la brune. Elle pose son pouce contre sa bouche, caressant délicatement ses lèvres. Nébuleuse s'immobilise, et la laisse faire, sans rien dire. Ses joues se teintent de rouge, ses poils s'hérissent, le temps semble durer une éternité. Puis finalement elle relâche son emprise et fait volte face, avant de partir dans une certaine direction.

"J'arrive !"

Nébuleuse reprend ses esprits et la rejoint en quelques pas, marchant à ses côtés. Aller chez Adriel ne la dérange absolument pas, et c'est probablement l'endroit le plus sûr. Un sentiment nouveau naît chez elle. La curiosité humaine. L'astronome est une personne curieuse, mais seulement quand cela concerne les sciences, l'art, ou les des concepts matériels. Jamais elle n'a éprouvé le moindre intérêt pour les gens, l'histoire, les populations. Elle n'aime pas les humains, elle ne les as jamais aimé. Ca s'est amélioré avec le temps, depuis sa mort. Mais de son vivant elle les détestait. C'est aussi pour cela qu'elle est aussi égoïste. Elle s'en fiche bien des autres, ils ne sont pas dignes de son intérêt. Mais en ce moment, c'est différent. La curiosité, l'envie de découvrir est présente. C'est un peu bizarre, un peu nouveau, mais ça l'amuse.

"Je n'avouerai jamais."

Sourire prétentieux. Elle l'affirme, bien sûre d'elle. Peut-être même trop sûre d'elle. Elle ne devrait pas. Elle sait que si Adriel la pousse vraiment, elle finira par avouer, mais elle préfère se dire qu'elle est assez forte pour résister à la séduction. Question d'ego.
La brune marche en observant les rues, en observant les bâtiments, en observant la ville. Elle veut se souvenir de toutes ces régions qu'elles découvrent, de tous ces paysages nouveaux qui s'offrent à elle. Elle ne veut pas les oublier, jamais. Tout comme cette soirée qu'elle est en train de vivre. Elle restera à jamais gravée quelque part dans sa mémoire. Et ce qu'importe le dénouement final.
code by lizzou


Nébuleuse a été kické par Dread.
Nébuleuse a été kické par Nébuleuse.
Nébuleuse a été banni par Adriel.
Je me sens aimé hmhm.
Merci Alastair pour l'avatar <3
#505078
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Q U O R L :: Quorl, nouveau monde :: Thyos :: Kafsi-
Sauter vers: